Affaire Petro Tim : Le Gouvernement tente de mouiller Karim

Par , publié le , Modifié le .

Actualité

Attaqué par l’opposition depuis la diffusion de l’enquête de la BBC sur le présumé scandale de corruption dans lequel serait impliqué Aliou Sall, frère du Président de la République, le Gouvernement s’est lancé dans une stratégie de communication qui au lieu de lever les soupçons, renforcent au contraire celles-ci.

Parfois, on se demande si l’entourage du président de la République jouit de leur faculté de communicants. La question pèse tout son pesant d’or au moment où le frère de ce dernier peine à sortir des puits de pétrole, englué qu’il est dans un scandale qui éclabousse la République depuis la mise en boîte par la BBC d’un reportage qui a mis en exergue Aliou Sall, petit-frère du président. Le bonhomme, principal protagoniste de ce qu’on pourrait appeler « Sallgate ». Les communicants du Palais ont perdu leur latin.

En tentant de disculper l’édile de Guédiawaye, les partisans du régime qui montent au créneau pour le défendre ou le disculper se perdent dans leur communication qui oriente davantage les lourds soupçons qui pèsent sur le frangin du président.

Parce qu’il est difficile de croire que le magnat du pétrole Frank Timis a jeté son dévolu sur Aliou Sall à cause de ses talents journalistiques. Il faut être un sot pour gober cette ligne de défense. Franck Timis a usé de ses « services » parce qu’il est le frère de Macky Sall, président de la République, qui décide par sa signature du destin de chacun de nous.

Atépa, le courtier

Pour opérer des affaires au Sénégal et capter l’or noir du pays, l’infréquentable Roumain a eu la géniale idée de toquer à la porte de son ami Pierre Goudiaby Atepa. Et ce dernier a fait le bon job, lui recommandant Aliou Sall pour dérouler ses affaires. Une démarche nébuleuse et bien calculée.

En contrepartie, Aliou Sall qui n’a aucune connaissance des questions pétrolières et gazières, est bombardé d’un salaire mensuel de 25000 $ ! Pourquoi pas un autre Sénégalais spécialiste en la matière ? Pourquoi l’architecte Pierre Goudiaby Atepa a recommandé Aliou Sall à Frank Timis et non à un connaisseur du secteur ? Pas besoin d’avoir un doctorat pour savoir les raisons.

Et c’est là, la principale faiblesse de la défense des partisans du maire de Guédiawaye. Tentant semer le trouble dans l’esprit des Sénégalais, le Gouvernement a versé dans une overdose de communication qui ne l’arrange guère.

Laissé Karim en dehors de ça pour le moment

Car malgré les dénégations de celui qui est aussi le Directeur général de la Caisses des Dépôts et Consignations et des communicants de la majorité présidentielle commis pour le défendre, ls suspicions augmentent de plus en plus au sein de l’opinion publique.

Par ce qu’en voulant porter le chapeau à Karim Wade, ex ministre du ciel et la terre, ils suscitent davantage l’interrogation des Sénégalais. Vouloir porter ce lourd fardeau à Karim Wade, malgré qu’il soit mêlé dans beaucoup de scandales, relève de l’absurdité.

Karim Wade n’est plus aux manettes et il n’a pas été cité comme bénéficiaire direct ou indirect de cette gigantesque entreprise de banditisme économique. Wade fils a payé ses forfaitures par une lourde condamnation de la CREI, puis gracié, exilé et interdit de séjour au Sénégal. Donc, en attendant de trouver autre chose plus sérieux sur le rôle de l’exilé au Qatar, laissé lui en dehors de tout ça pour le moment.

ReseauNews

O commentaire

Laisser un commentaire