Affaire Pétrotim : La Justice aura-t-elle les mains libres ?

Par , publié le .

Actualité

L’affaire Pétrotim défraie la chronique. Depuis les révélations de BBC accablant Aliou Sall, le débat agite l’opinion publique. Le parquet a été saisi pour tirer les choses au clair. Mais aura-t-il les coudées franches pour mener à bien son travail ? Il existe des raisons d’en douter.

Le ministre de la Justice a activé le procureur général, invité à ouvrir une enquête sur la fuite d’un supposé rapport de l’IGE concernant Pétrotim ainsi que sur les contrats pétroliers. Une décision qui ne doit pas surprendre vu la proportion que cette affaire a prise et l’indignation qu’elle a soulevée au sein d’une frange de la population. Seulement, dans un pays où la liberté de la Justice est souvent mise en doute, il est légitime de s’interroger sur le sort qui sera réservé à ce dossier. C’est une évidence, le parquet est sous l’autorité du ministre de la Justice, le même qui l’a activé et qui, quelques jours plutôt, s’était distingué dans une sortie publique où il a tenté de prendre la défense d’Aliou Sall. Le Président de la République va également lui emboîter le pas. Macky Sall a, en effet, lavé à grande eau son frère après la prière de la Korité. Quelques heures plus tard, c’est au tour de la porte-parole du gouvernement d’entrer dans la danse pour dédouaner l’Etat. Ce qui, dans un contexte où le parquet devrait être saisi, s’apparente à une pression sur le procureur. Ce dernier va-t-il avoir le cran d’agir contre les intérêts de l’exécutif ? Il faudrait un sacré couragé

Mbissane TINE-Senegal7

O commentaire

Laisser un commentaire