Affrontements entre Thiantacounes : Comment le préfet de Mbacké a évité le pire

Par , publié le , Modifié le .

Actualité

(Touba- Envoyé spécial) – L’affaire a failli échapper aux radars de Seneweb braqués sur Touba et environs. L’irréparable a été évité de justesse. C’est le préfet du département de Mbacké, Mamadou Lamine Mané, qui est passé par là. Que s’est-il passé ? Ce samedi, la caravane des boeufs de Sokhna Aïda Diallo et ses inconditionnels, devrait passer par Janatou Mahwa, devant le quartier général de la communauté Thiantacoune, section Serigne Saliou Thioune.

En clair, d’après le plan qui a été défini, le cortège envisageait de prendre l’axe Touba Mosquée-Madiyana-Darou Tanzil-Ngabou.

Mais, nous soufflent des sources concordantes, c’est tard dans la nuit que l’autorité préfectorale, pressentant des affrontements, a pris des décisions ferme: Un autre itinéraire a été proposé.

L’on nous informe que des talibés de Janatou Mahwa, qui considéraient ce choix comme une sorte de « provocation », étaient déjà prêts à en découdre avec leurs « amis » Thiantacounes.

Mais, les éléments de la gendarmerie de Mbacké, sous la houlette du commandant Samb, ont encadré les bœufs de la veuve de Cheikh Béthio Thioune pendant tout le trajet, loin de Janatou Mahwa.

D’ailleurs, durant toute la période du grand Magal, un « dispositif spécial » de sécurité sera déployé entre Ngabou et Janatou pour parer à toutes éventualités, informe une source policière.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)