Aujourd’hui, 11 mai 1973: mort du révolutionnaire Omar Blondin Diop à l’âge 26 ans

Par , publié le .

Actualité

Après dix ans d’indépendance, l’élite africaine au pouvoir aura juste réussi à réveiller chez la jeunesse d’alors le sentiment de désillusion. L’immensité de la déception des politiques publiques va aboutir au déclenchement des évènements de Mai 1968. Engagé jusqu’à la moelle, Omar Blondi Diop sera au-devant de ce-rendez-vous historique pour combattre le régime pro-français de Léopolod Sédar Senghor.

Tout commence d’abord en France où il était parti pour intégrer l’Ecole normale supérieure de Saint-Cloud. Comme ave beaucoup de ses pairs étudiants, le milieu estudiantin va réussir à forger la conscience politique du jeune Omar désormais réputé pour ses prises de position qui frôlent l’intrépidité. En France, il participe aux évènements de mai 1968 avec une telle hargne qu’il fut simplement expulsé du pays.

Son retour à Dakar sera ponctué par les mêmes agissements puisque les évènements de mai 1968 vont entretemps atteindre le Sénégal. Le régime du président Senghor est ainsi secoué par les manifestations d’étudiants et les protestations syndicales qui conduiront à une crise politique dans toute l’étendue du pays. Malgré les mesures drastiques prises par le gouvernement pour restaurer l’ordre, la population se déchaîne et manifeste dans les autres grandes villes telles que Ziguinchor.

Ce qui rend le rôle d’Omar Blondin Diop particulièrement visible, c’est les activités révolutionnaires qui pourraient le faire passer pour un suicidaire. La témérité du jeune homme, accompagné et soutenu par ses frères cadets, causera sa mort le 11 mai 1973. En effet, l’engagement de Blondin va dépasser les agitations circonstancielles de mai 68. Le 15 janvier 1971, ses frères mettent le feu au ministère des Travaux publics et le centre culturel français pour protester contre l’Etat du Sénégal lors de la visite du président français George Pompidou. Cet événement va être l’élément déclencheur de la mort d’Omar qui décide de les faire libéré alors qu’il s’est réfugié au Mali. Le 23 mars 1972, après qu’il est capturé et extradé au Sénégal, Omar Blondin sera accusé de terrorisme et d’espionnage. Un tribunal spécial va le condamner à 3 ans de prison ferme. Mais le 11 mai 1973, Omar est annoncé mort à l’âge de 26 ans. L’administration pénitentiaire parle de «suicide» alors que sa famille crie à l’assassinat.

O commentaire

Laisser un commentaire