Aujourd’hui 1er juin 1933: Léopold Sédar Senghor est naturalisé Français

Par , publié le , Modifié le .

Actualité

Avant l’indépendance survenue en 1960, la population sénégalaise était composée de citoyens et de sujets français avec notamment l’instauration des «Quatre Communes». Originaire de Joal, le président Léopold Sédar Senghor avait donc un statut de sujet jusqu’au jour où il sera naturalisé Français, le 1er juin 1933.

Dans le processus de l’amélioration des droits des citoyens de l’empire colonial français, la loi Diagne votée en 1916 accordera une pleine citoyenneté aux ressortissants des «Quatre Communes». Une avancée majeure certes mais qui ne résoudra pas le problème de la différenciation arbitraire entre les indigènes considérés «sujets français» et leurs compatriotes ressortissants de communes de Dakar, Saint-Louis, Rufisque et Gorée. Parce qu’il n’était issu d’aucune de ces communes, Léopold Sédar Senghor ne pouvait ainsi obtenir sa nationalité du fait qu’il était un natif de Joal. Son village est situé dans Thiès devenu tout de même commune par un arrêté du 31 décembre 1904. Pour que son statut de Français soit donc une réalité, la France va tout simplement lui conférer une naturalisation dès le 1er juin 1933.

Le statut de citoyen Français obtenu, Léopold Sédar Senghor fera ainsi son petit bonhomme de chemin dans sa carrière de poète et d’homme politique. Après avoir échoué deux fois à l’agrégation de grammaire en juillet et octobre 1934, il rejoint le service militaire le même mois. Un an plus tard, après avoir été reçu à l’agrégation en juillet 1935, il sera nommé professeur au Lycée Descartes à Tours en octobre. Son engagement aux côtés de l’armée française, en pleine guerre mondiale, fait qu’il sera fait prisonnier le 20 juin 1940.

O commentaire

Laisser un commentaire