Babacar Ngom s'embourbe dans 300 ha à Denguelère

Par , publié le .

Actualité

Les affaires de terre et de fonciers continuent de rythmer l'actualité dans le pays. Après l'épisode du littoral Dakarois, celle de la bande des filaos de Gédiawaye et celle de la forêt de Mbao, les 300 ha du groupe SEDIMA fait enflé encore la polémique.

«Être pauvre c'est très difficile, parce que Babacar Ngom avec tout ce qu'il a comme fortune, s'il vient nous disputer nos terres alors que nous n'avons même pas 25 f cfa avec nos, ce n'est vraiment pas joli» s'est désolé le vieux Kalgore Dione, lors de la conférence de presse des paysans de Denguelère.

Des mots qui seront amplifiés par la suite par le responsable des cadres de Pastef. Selon Bassirou Diomaye Faye «ils ont pris de 40 familles 75 ha additionnés à 150 ha ce qui fait un total de 275 ha ont été donné à Babacar Ngom».

Et sur les réseaux sociaux une vague de soutien à ces paysans qui ont perdu leur seul moyen de travail, ainsi qu'une autre vague de protestation envers le patron du groupe SEDIMA.

Bassirou Diomaye Faye dans une vidéo a fait un plaidoyer fort en faveurs de ces paysans qui dit-il sont abandonnés à eux-même. Il révèle que les tracteur du président du club des investisseur sénégalais ont détruit les graines que ces derniers avaient fini de semer.

Face à cette vague de protestation, la fille de celui qui est pointé du doigt a réagit sur les réseaux sociaux pour défendre son pater. Cette publication de Anta Babacar Ngom ne fera pas long feu. car la patronne de KFC Sénégal, viendra elle même supprimer sa publication par la suite.

Cette histoire qui n'a pas encore révélé tous ses secrets démontre encore une fois que la question de la gestion du foncier constitue une bombe sociale à retardement. L'explosion de cette bombe pourrait avoir des répercutions insoupçonnés dans la société sénégalaise.

Mouhamadou Sissoko-Senegal7

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)