Cadre de vie : « Y’en a marre » fait le point sur ses projets citoyens dans la banlieue

Par , publié le , Modifié le .

Actualité

Le mouvement « Y’en a marre »qui, dit-on, n’a pas été invité lors du lancement du dialogue national mardi dernier, a préféré se concentrer sur le déroulement de ses projets citoyens dans la banlieue dakaroise. Des projets essentiellement axés sur la citoyenneté et le cadre de vie. Dans un document parvenu à Seneweb, Aliou Sané, Fadel Barro et Cie, ont décortiqué lesdits projets et donné un aperçu sur leur impact dans la banlieue..

« Y’en a marre » renseigne, dans un document parvenu à Seneweb, que dans le cadre de son programme Sunugox, axé sur sa philosophie Nts, avoir accompagné, avec son partenaire Gret et le soutien financier de l’Ue, 19 projets. Des projets portés par des associations de la banlieue de Dakar dont objectif est d’améliorer le cadre de vie des populations.

«Aujourd’hui au terme des 30 mois d’exécution du projet Y’en a marre a réceptionné l’intégralité des ouvrages des associations bénéficiaires et exécutantes, avec une très grande satisfaction. Ces dernières ont travaillé avec un engagement et une motivation pour leur localité», renseigne y’en a marre dans son document.

Parmi ces réalisions, figurent l’aménagement d’un espace public à Pikine Gounass où un dépotoir d’ordure a été transformé en espace public avec l’association des jeunes pour le développement de la banlieue (Ajdb). Puis, les « Y’en a marristes » ont accompagné la construction d’un Complexe sportif à de Yeumbeul Nord avec, la réhabilitation, à l’école élémentaire Sahm Notaire de Guédiawaye, «du bloc de toilettes des élèves avec désormais une séparation nette garçons/filles».

Sur le littoral, pour lutter, sur le long terme, contre l’avancée significative de la mer qui menace de plus en plus la quiétude des populations environnantes, les « y’en a marristes » ont accompagné le reboisement de plus de 1000 arbres sur le littoral à Guediawaye. Ilds ont aussi, procédé au reboisement à l’écoles primaires et Guediawaye dans le cadre de l’initiative « Jiguène Challenge ».

O commentaire

Laisser un commentaire