« Carte d’identité de l’accès » : les plans de l'Arcep pour ajouter une API dans les box des FAI

Par , publié le .

Actualité

Le régulateur des télécoms veut que les box des FAI de plus d’un million d’abonnés disposent d’une API permettant de caractériser « l’environnement de l’utilisateur lors du test de mesure de la qualité de service internet ». Le projet est en phase finale et une consultation publique est organisée avant la publication de la décision au JO.

La semaine dernière, l’Arcep a lancé une consultation publique sur un nouveau projet : ajouter une API dans les box des principaux fournisseurs d’accès. Son but ? Retourner l’ensemble des informations sur la technologie d’accès utilisée qui manque cruellement lors des tests de débits et « rend les données difficilement exploitables, voire, dans certains cas, induit en erreur le consommateur ».

En effet, « Sur les réseaux fixes, la mesure de la qualité de service est particulièrement complexe : il est à ce jour quasi-impossible techniquement pour un outil de mesure (souvent appelé « speed test ») de connaître avec certitude la technologie d’accès (cuivre, câble, fibre, etc.) sur laquelle a été réalisé un test », explique le régulateur. 

Ce chantier a été lancé l’année dernière, en collaboration avec une vingtaine d’acteurs, dont des éditeurs d’outils de mesure et des opérateurs. En fin d’année dernière, le projet a migré vers « la mise en place d’une interface de programmation applicative (API) implémentée directement dans la box des opérateurs ».

La consultation publique du jour concerne les conditions d’implémentation et d’utilisation de cette API, ainsi que son périmètre d’action. Sauf changement de dernière minute, c’est la dernière ligne droite avant sa publication. Les FAI auront ensuite entre 12 et 28 mois pour s’adapter. 

O commentaire

Laisser un commentaire