Cigarettes vendues au Sénégal : Le ministère de la Santé confirme le rapport de Public Eye

Par , publié le , Modifié le .

Actualité

Des analyses effectuées au Sénégal par le ministère de la Santé, à la suite des révélations de Public Eye, confirment, selon le quotidien Libération paru ce lundi, les « pratiques scandaleuses » de Philip Morris.

En effet, rapporte le journal, « il est aujourd’hui attesté, selon les laboratoires sénégalais, que les cigarettes vendues au Sénégal présentent des taux de particules totales, de nicotine et de monoxyde de carbone plus élevés que celles destinées au marché suisse et européen ».

Libération de s’interroger : « Que va faire l’Etat maintenant ? Va-t-on encore fermer les yeux sur ce scandale comme c’est le cas avec l’affaire du diesel toxique qui dort toujours dans les tiroirs de la justice sénégalaise ? ».

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)