Covid-19 : Quand le Grand Magal de Touba immunise les sénégalais de la maladie

Par , publié le .

Actualité

La propagation de la Covid-19 va crescendo dans notre pays depuis son apparition le 2 mars 2020.La barre des 300 morts approche à grands pas alors que le tueur furtif est soupçonné d'être partout et nulle part. Les cas positifs se confirment quotidiennement nonobstant les efforts fournis par les autorités sanitaires. Craignant le pire, les organisations religieuses tirent la sonnette d'alarme mais pour le médecin-chef adjoint du district sanitaire de Richard-Toll, Dr Alioune Mbacké, spécialiste en santé publique, «l'immunité collective s'est rapidement installée à Touba».Toutefois, d'autres spécialistes récusent une telle option !

Quand le Grand Magal de Touba est susceptible d'immuniser les Sénégalais cela voudrait dire qu'un plaidoyer grandeur-nature est de mise pour tenter de légitimer ce grand événement religieux .A raison ou à tort !

«La ville sainte de Touba a eu la particularité d'aller directement dans le sens d'une immunité collective, en se concentrant sur les prières, comme l'a recommandé le khalife, mais aussi en continuant leurs activités économiques.

Ce qui explique pourquoi, à Touba, nous avons toujours eu très peu de cas de décès dus à la Covid-19, parce que l'immunité collective s'y est rapidement installée, avec aussi les prières du khalife», a notamment souligné le spécialiste en renforcement des systèmes de santé et politiques de lutte contre les maladies infectieuses'».

C'est en ces termes que Dr Alioune Mbacké spécialiste en santé publique suggère la meilleure riposte contre la Covid-19.Il rejoint ainsi les thèses de Dr Pape Moussa Thior qui estime que la maladie n'est pas aussi dangereuse.

Selon lui, dans le cadre de la gestion d'une épidémie comme le Covid-19, il faut penser global et agir local. En effet Dr Thior est d'avis que les deux seuls moyens d'en finir avec une telle maladie, dans le long terme, c'est soit la vaccination, soit l'immunité collective.

Il est vrai que des chercheurs ont tiré la sonnette d'alarme sur les risques de propagation de la Covid-19 en perspective du grand Magal de Touba 2020.

?Des études scientifiques ont montré que le Magal de Touba, malgré ses atouts et apports, expose, à l'instar de beaucoup de grands rassemblements humains, à des risques accrus de transmission de maladies infectieuses, surtout les infections digestives et respiratoires'»

.Les talibés tout comme les sénégalais dans leur écrasante majorité sont également autant divisés par ces différentes approches qui ne renseignent pas trop sur l'attitude à entreprendre pour se prémunir de cette déferlante et accomplir le Grand Magal de Serigne Touba Khadimou Rassoul sans grands dommages.

Il est vrai que les enjeux spirituels et économiques de ce grand événement religieux sont énormes mais il convient de prendre du recul et de voir parmi ces différents spécialistes en santé publique, qui a raison ou qui a tort.

Car, l'après tabaski a été révélateur de la recrudescence de la maladie dans presque tout le pays. En effet, l'immunité collective est importante mais face à un virus furtif, implacable et sournoise et méconnu, il vaut mieux se prémunir de toute éventualité.

Mais quand le grand magal de Touba est susceptible d'immuniser les sénégalais de la Covid-19,ce sera un miracle à verser dans le compte de la bénédiction de la capitale du mouridisme.

Assane SEYE-Senegal7

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)