Covid-19/Saint-Louis : Les touristes européens désertent les hôtels

Par , publié le .

Actualité

Les touristes européens, en particulier français, dont la réservation a expiré, ont quitté Saint-Louis pour rallier la zone de transit de l'Aéroport international de Blaise Diagne (Aibd) de Diass, « pour leur retour en Europe'', a indiqué la consule honoraire de France, à Saint-Louis, Muriel Bancale selon qui les réceptifs hôteliers sont quasi-vides.

Actuellement, ‘'il n'y a aucun touriste à Saint-Louis, car les hôtels sont quasi-vides, à cause des mesures de confinement et de l'interdiction de certains vols vers le Sénégal'', a confié Mme Bancale, propriétaire de l'hôtel Résidence.

Elle signale qu'une cellule de crise a été installée à Saint-Louis, avec un lien internet, pour ‘'donner des informations aux touristes en séjour dans la vieille ville, pour ensuite les orienter vers les lieux d'accueil à l'AIBD, pour un éventuel rapatriement''.

Selon elle, les réceptifs hôteliers traversent ‘'une situation économique'' qui va ‘'impacter'' sur leurs chiffres d'affaires''. Elle annonce même que des ‘'difficultés liées à la gestion du personnel, faute d'allocation de chômage, sont attendues''.

‘'La fermeture des hôtels est attendue, mais il faut des mesures hardies afin d'arrêter les contaminations, avec un gros travail de prévention et de sensibilisation, pour confiner les personnes chez elles et limiter les déplacements et regroupements inutiles, pour un changement de comportement'', préconise-t-elle.

Elle prédit que ‘'l'impact du coronavirus'' se fera sentir dans tout le secteur touristique, en raison de l'importance de toutes les activités, et prévient que ‘'forcément'', cela va ‘'toucher l'économie''.

Dans les réceptifs comme l'hôtel de la Poste, La Tour, La Rose, Rognât, Résidence hôtel et les réceptifs hôteliers de l'Hydrobase, les gérants déclarent que c'est ‘'l'hébergement à zéro touriste venant de l'étranger''. Seules quelques rares clients, des nationaux, continuent encore à les fréquenter.

Avec Aps.sn

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)