Débat sur l’homosexualité ou affaire Pétro-Tim, pourquoi Oxfam Sénégal a-t-elle voulu se débarrasser d’Élimane Kane ?

Par , publié le .

Actualité

L’ONG britannique a voulu licencier l’un de ses agents sénégalais estimant qu’il avait « violé le code de conduite » d’Oxfam. L’activiste, qui affirme avoir reçu sa lettre de mise à pied sur fond de débat sur la place de l’homosexualité au sein de l’ONG, était aussi dans le collimateur de sa direction pour ses prises de position au sujet de la gestion des hydrocarbures par l’État.

Dans la voix d’Élimane Kane, la satisfaction est tangible. Ce lundi, l’inspection du travail a refusé son licenciement par Oxfam, estimant que la direction de l’ONG britannique n’avait « pas pu montrer en quoi [s]es agissements lui ont porté préjudice ».

« L’inspection a estimé que je n’ai commis aucune faute lourde », se félicite-t-il. « Quoiqu’il en soit, Oxfam et moi, c’est fini », ajoute Élimane Kane, qui espère négocier rapidement son départ de l’organisation. En deux semaines, l’agent d’Oxfam a réussi à faire de son conflit avec son employeur une affaire nationale, avec, au centre, cette question : l’ONG britannique a-t-elle voulu le licencier en raison de ses prises de position sur l’homosexualité ou a-t-elle voulu  se débarrasser d’un agent un peu trop prompt à critiquer les pouvoirs publics sur l’affaire Petro-Tim ?

LIRE LA SUITE SUR JEUNE AFRIQUE : https://www.jeuneafrique.com/803629/societe/debat-sur-lhomosexualite-ou-affaire-petro-tim-pourquoi-oxfam-senegal-a-t-elle-voulu-se-debarrasser-delimane-kane/

O commentaire

Laisser un commentaire