Démission forcée de son frère à la CDC : Macky sans concession contre ses détracteurs

Par , publié le , Modifié le .

Actualité

C’est désormais à la guerre comme à la guerre pour Macky Sall contre ses détracteurs. Car, c’est par la pression de la rue aidée par la cohorte des membres de «Ar Li Nu Bokk», avec Abdoul Mbaye, Thierno Alassane Sall, Mamadou Lamine Diallo, sans oublier Ousmane Sonko à la tête que son frère a cédé. En quittant la direction de la CDC. Pour bien appréhender le combat que le chef de l’Etat compte mener contre ses détracteurs, il faut se fier à la sortie de Seydou Gueye, ce mercredi à Rfm Matin.

Seydou Gueye annonce la couleur?

Concernant les contradictions liées à l’affaire Petro Tim, Seydou Guèye est d’avis qu’Abdoum Mbaye est dans le faux. Parce dit-il «les contrats pétroliers n’ont pas été examinés en conseil des ministres».

Pour lui, seule la justice peut éclairer la lanterne des Sénégalais. Non sans jeter le discrédit sur l’opposition regroupé autour de « Aar Li Nu Bokk » qui, à l’en croire, n’a pas raté l’occasion, dès qu’il s’est agi du frère du président, de s’acharner sur lui pour atteindre le Président Macky Sall.

Cette sortie du tout nouveau Monsieur Com du palais présidentiel montre à suffisance que la Présidence ne va pas laisser les ennemis du régime émerger. A la guerre comme à la guerre, Macky Sall ne va pas épargner ceux qu’ils accusent de vouloir faire régner le chaos au pays, avec comme raccourci l’affaire Pétro Tim.

Effectivement pour qui connait Macky Sall, il ne va pas laisser se faire dévorer par l’opposition qui, au sortir de la présidentielle n’a pas reconnu sa victoire. Au point de sortir un livre blanc notant que «la présidentielle du 24 février 2019 a été truffée de fraude à grande échelle».
senegal7

 

O commentaire

Laisser un commentaire