Démissionnaire du CDC : Aliou Sall, l’agneau de sacrifice du système Macky

Par , publié le , Modifié le .

Actualité

Dès l’entame de son premier mandat, le président Macky s’est voulu clair devant l’opinion publique Sénégalaise. Il a indiqué sans ambages qu’il ne mêlerait jamais sa famille dans la gestion du pays à l’instar de Me Wade et son fils Karim. Mais ironie du sort, Aliou Sall bénéficia bien d’un décret de nomination après avoir crée sa propre société pétrolière. Le comble à l’origine de toutes ses turpitudes. Dans son ouvrage Pétrole et gaz, Chronique d’une spoliation, Ousmane Sonko aura servi de balise à tous les Sénégalais qui n’avaient rien vu venir.

En Afrique, renier sa parole est perçu comme une sorte de trahison. Et pourtant, c’est ce qui s’est réellement passé entre le Chef de l’Etat Macky Sall, son frère Aliou Sall et le peuple Sénégalais. En effet la sacralité de la Première Institution voudrait que son homme soit imbu de valeur Républicaine, de vertu cardinale pour servir de référence à tous les Sénégalais. L’on se rappelle le fameux « Wax-wakhet » du président Wade à l’origine des facteurs déstabilisants de son régime. Aujourd’hui, c’est au tour du président Macky de tomber dans ce même panneau alors que l’affaire Karim Wade aurait pu lui servir de bréviaire. Dès l’entame de son premier mandat au demeurant, le Chef de l’Etat s’était juré de ne jamais signer un décret de nomination au profit de son frère Aliou Sall. L’on ne sait ce qui s’est passé entre temps mais le président Sall est prestement revenu sur sa décision en propulsant son frère à la tête de la « vache à lait » de son pouvoir : la Caisse de dépôt et de Consignation (CDC).Son frère est accusé d’être trempé dans le pétrole avec son entreprise Petro-Tim Sénégal et Agritrans. Mais jusque-là, tout allait pour le meilleur des mondes possibles. Mais c’est lorsque la chaine publique anglaise BBC a fait des révélations de pots de vin sur Aliou Sall que la flamme de patriotisme et d’instinct de survie des Sénégalais s’est ravivée au point de susciter tant de tollé sur le pétrole de la teranga. Et si l’on n’y prend pas garde, c’est bien cette nébuleuse qui risque de précipiter le régime de Macky car, en faisant de son frère l’agneau de sacrifice de son système, il ne voyait pas venir ce qui a perdu le régime de Wade bien qu’il en soit assez édifié. Aujourd’hui, Aliou Sall s’est défait de son poste de DG de la CDC. Mais ce retournement de situation suffit-elle à calmer les ardeurs des Sénégalais ? Diantre !

O commentaire

Laisser un commentaire