Dr Fauci: « Nous devons nous cacher et survivre à un hiver difficile jusqu'à ce que le vaccin arrive »

Par , publié le .

Actualité

Le virologue américain Anthony Fauci craint un automne et un hiver difficiles et voit dans un vaccin le point de basculement de la pandémie de Covid-19. D'ici là, « nous devrons nous cacher », a-t-il déclaré. Le scientifique pense qu'un vaccin sera sur le marché à la fin de cette année ou début 2021.

Le nombre de nouveaux cas de coronavirus aux Etats-Unis a légèrement diminué au cours des deux dernières semaines, mais il se situe toujours autour de 36.000 par jour. Au total, les Etats-Unis comptent déjà près de 200.000 décès et plus de 6 millions d'infections confirmées. « Nous devons nous cacher pour passer l'automne et l'hiver, car ce ne sera pas facile », a déclaré M. Fauci, directeur de l'Institut national des allergies et des maladies infectieuses aux Etats-Unis, dans une interview avec des médecins de Harvard.

Le Dr Fauci espère qu'il n'y aura pas d'autre épidémie majeure du virus dans les prochaines semaines et que les Etats-Unis auront une saison de grippe douce, comme en Australie, où c'est désormais le printemps. « Ils n'ont jamais connu une saison de grippe aussi douce là-bas », a déclaré le virologue. « C'est parce qu'ils portent des masques, gardent leurs distances, se lavent les mains et évitent les foules. »

Toujours dans la première vague

M. Fauci espère qu'une combinaison de ces mesures de base et la vaccination des groupes à risque contre la grippe aux Etats-Unis aboutira au même résultat. « Mais je ne peux pas prédire ce qui va se passer », a-t-il expliqué. Si, en plus de l'épidémie de Covid-19, le pays devait connaître une grave épidémie de grippe, le fonctionnement du système de santé américain serait gravement mis en tension. »Je ne parle pas d'une deuxième vague, car nous sommes toujours dans la première », a déclaré M. Fauci.

Il a réitéré sa préoccupation concernant la fête du Travail, le jour férié américain de lundi dernier, dont les conséquences pourraient se refléter dans les chiffres d'ici deux ou trois semaines. M. Fauci veut maintenir le plateau des chiffres quotidiens aussi bas que possible jusqu'à ce qu'un vaccin soit disponible. « Dès que nous assouplirons les mesures, nous assisterons à de nouveaux foyers du virus partout. » Il pense qu'un vaccin pourrait être disponible d'ici la fin 2020 ou le début de l'année prochaine: « Je pense que ça va être le point de basculement. »

Ne pas minimiser le virus

M. Fauci a mis en garde contre la minimisation du coronavirus, ce que Donald Trump a délibérément fait dans les premiers jours du virus afin de « ne pas paniquerLe virologue a fait référence à la progression du VIH, qui s'est propagé de quelques infections dans la communauté gay pendant des décennies à 78 millions de patients, entraînant plus de 30 millions de décès. « Nous avons déjà vécu cela. Ne sous-estimez jamais la puissance d'une pandémie. Et essayez de ne pas regarder les choses à travers des lunettes roses. »

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)