Grève des boulangers : Le directeur du Commerce réagit

Par , publié le , Modifié le .

Actualité

La Fédération nationale des boulangers menace d’observer un arrêt de production. Ce, pour dénoncer le non-respect des engagements de la part du gouvernement.

Le directeur du Commerce intérieur invite cependant les boulangers à une table ronde pour des négociations, renseigne la Rfm. Il précise également que le prix du pain est la pomme de discorde entre les deux camps.

«C’est sur le prix du pain que nous avons quelques divergences de vue, principalement sur la capacité de production que les boulangers souhaitent réviser autour de 7 sacs. Nous, nous considérons qu’au regard des charges que nous avons retenues dans la structure de prix, qu’il serait mieux qu’on reste sur les 10 sacs. Parce qu’une boulangerie moderne pour laquelle on a retenu un certain nombre de charges devrait pouvoir être en mesure de travailler 10 sacs chaque jour, car les niveaux de prix que nous devrons débaucher devaient être loin des prix actuels. Sur cela, les boulangers ne sont pas d’accord», a expliqué Ousmane Mbaye, Directeur du Commerce intérieur.

Il poursuit:«Nous leur avons dit que le comité pouvait aussi réfléchir sur l’introduction d’un quatrième format, qui était une demande des boulangers. Alors, ils ont quitté la table de négociations. Mais nous continuons à leur ouvrir nos portes. Nous les invitons également à venir discuter. C’est leur droit d’observer un arrêt de production de pain, mais ce n’est pas notre souhait. Nous souhaitons que les boulangers continuent de travailler, que les discussions que nous avions démarrées puissent se poursuivre.»

O commentaire

Laisser un commentaire