Histoire du Sénégal : Touba regrette les dissensions entre foyers religieux et relève beaucoup d’erreurs de Iba Der Thiam et Cie

Par , publié le , Modifié le .

Actualité

Le porte-parole du Khalife Général des Mourides a reçu ce vendredi le ministre de l’Assainissement Serigne Mbaye Thiam. Une occasion saisie par Serigne Bass Abdou Khadre pour donner l’opinion de la cité religieuse de Touba sur le projet Histoire Générale du Sénégal (HGS), pilotée par le Professeur Iba Der Thiam.

En premier lieu, le guide religieux a regretté la polémique née de la publication du livre et les dissensions entre les confréries de ce pays.  »Ce qui commence à avoir dans ce pays à cause de cette histoire de livre est regrettable. Un désordre est en train de s’installer. Des gens peuvent ne pas partager la même religion et entretenir des relations saines surtout quand ils appartiennent à des religions révélées. C’est un principe.

Maintenant, ce principe est encore plus fort lorsqu’il s’agit de personnes qui appartiennent à la même religion : l’Islam. Se discréditer entre musulmans est un péché capable de mener vers la sanction suprême divine », a dit Serigne Bass Abdou Khadre rapporté par Dakar Actu

Sur le contenu dudit livre et la partie réservée à Touba, Serigne Bass abdou Khadre a relevé un manque de neutralité et plusieurs erreurs dans la récapitulation des faits historiques.  »Ce qui a été écrit sur Serigne Touba est contraire, en beaucoup d’endroits, à la réalité. Il y a eu beaucoup d’erreurs. Il fallait s’adosser sur des versions sûres et vérifiées. À Touba, nous avons le Rawdu Rayahin.

Cette structure pouvait beaucoup apporter. L’histoire racontée sur Serigne Cheikh Anta Mbacké et surtout celle qui dit que Serigne Mame Mor Anta Saly n’avait pas le temps d’enseigner est absurde. C’est absurde parce qu’il entretenait l’une des écoles les plus importantes de ce pays en son temps », a dit le porte-parole du Khalife des Mourides

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)