Histoire générale du Sénégal : après les religieux, les politiques s’en mêlent !

Par , publié le , Modifié le .

Actualité

La pluie de désapprobation de l’oeuvre du comité de rédaction de l’Histoire générale du Sénégal dirigé par le professeur Iba Der Thiam ne s’arrête plus. Après les guides religieux de Médina Baye, les acteurs politiques de la cité sainte ont déploré les écrits publiés sur Mame El Hadji Abdoulaye Niass.

» Cette réécriture de l’histoire du Sénégal est un forcing intellectuel voué à l’échec. On a des manuscrits authentiques et même des éléments sonores de Cheikh Al Islam Baye Niass qui retracent avec exactitude la vie et l’oeuvre du patriarche», a précisé le secrétaire général du parti justice développement (PJD), soutien du camp du pouvoir.

«Jamais un forcing intellectuel guidé par une intention partisane ne trouvera l’approbation de nos compatriotes», ajoute, très en colère, Cheikh Ibrahima Diallo, qui ne cautionne pas les erreurs commises.

O commentaire

Laisser un commentaire