Inondations à Keur Massar : La police chasse les activistes de Frapp à coups de grenades lacrymogènes

Par , publié le .

Actualité

La police a dispersé les activistes de Frapp qui s'étaient rendus au chevet des sinistrés des inondations dans la banlieue dakaroise. Selon les membres de cette organisation, 09 grenades lacrymogènes ont été lancées sur les populations des Parcelles assainies de Keur Massar, une localité qui expérimente les inondations depuis 2012.

Le FRAPP et le collectif Zéro inondation « étaient en promenade dans cette zone pour constater les misères des populations pieds dans l'eau sale des pluies et des fosses au moment où les dirigeants font la course pour avoir des maisons pieds dans l'eau de mer. Des populations qui ont donné chacun 500.000 FCfa pour l'assainissement et qui sont inondées chaque année depuis 2012 », condamnent ces organisations dans une note reçu. Les camarades de Guy Marius Sagna, ainsi, interpellent le pouvoir sur la destination des 750 milliards injectés dans le plan décennal de lutte contre les inondations.

Ils exigent entre autres de supprimer le Cese, le Hcct, le Cndt… pour mettre l'argent dans les préoccupations des populations et d'auditer le plan décennal de lutte contre les inondations.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)