La Suède relance les poursuites pour viol contre Julian Assange

Par , publié le , Modifié le .

Actualité

La justice suédoise a relancé lundi les poursuites pour viol contre le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, a fait savoir le parquet. Les autorités judiciaires espèrent le voir comparaître devant un tribunal avant la prescription du crime échéant en 2020. « J’ai décidé aujourd’hui de rouvrir l’enquête », a annoncé Eva-Marie Persson, procureure adjointe, lors d’une conférence de presse.

« M. Assange étant incarcéré en Grande-Bretagne, les conditions sont réunies pour demander sa remise (à la Suède) en vertu d’un mandat d’arrêt européen, ce qui n’était pas le cas avant le 11 avril », date de son arrestation par la police britannique à l’ambassade d’Equateur, où il était réfugié depuis 2012, a-t-elle ajouté.

Feuilleton

L’annonce du parquet de Stockholm relance un feuilleton judiciaire qui dure depuis près d’une décennie pendant laquelle Julian Assange et ses soutiens n’auront eu de cesse de dénoncer une manœuvre destinée à faire extrader l’Australien vers les Etats-Unis pour y répondre des fuites de documents secrets américains par WikiLeaks.

O commentaire

Laisser un commentaire