Le colmatage, l’arme de « Thiompal »

Par , publié le , Modifié le .

Actualité

Hier, « Thiompal » a secoué le cocotier des Directions et Agences nationales. Il a dégommé, par-ci et procédé à du bricolage, par-là.

Pendant ce temps, les urgences restent intactes. Dans nos Hôpitaux, Abdoulaye Diouf Sarr et ses blouses blanches ne connaissent ni accueil cordial, ni prise en charge des malades par les urgentistes.

Le « taf-yengueul », c’est également, ce à quoi il s’adonne, pour les besoins de la rentrée scolaire. Les sous qu’il doit aux gens saignants, il peine à les payer.

C’est le même scénario avec les concessionnaires censés ramasser les ordures. Les gars menacent, eux aussi, de recourir à la méthode forte, si « Waccacca » ne décaisse pas.

Même la croisade contre le commerce du sexe, ceux qui tiennent les manettes de « Sunu Gaal » sont incapables de la mener.

En vérité, le colmatage, c’est tout ce que nos gars aux jolis costards savent faire. Pardon, ils savent aussi couler leurs adversaires politiques.

Mame Sagar

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)