Le retrait des ASP de la Police : L’arrêté n’est pas encore appliqué à Ziguinchor

Par , publié le , Modifié le .

Actualité

Le ministre de l’intérieur certainement agacé par des multiples dérives et dérapages de certains policiers, aidés par des ASP, avait pompeusement annoncé le retrait des hommes de Biram Faye dans les commissariats et casernes. Mais à Ziguinchor c’est tout à fait le contraire. C’est les ASP qui sont plus visibles que les policiers sur le terrain. Ils régulent et contrôlent tout…

Depuis le jeudi passé, le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Aly Ngouille Ndiaye a signé un arrêté portant sur le retrait des Agents de sécurité de proximité(ASP)

Le dit arrêté informe le retrait de l’ASP dans les différents commissariats de police. Le 05 août 2013, avait coïncidé avec la création de cette agence par le Chef de l’Etat sous le décret n° 2013-1063, placée sous la tutelle technique du ministère de l’Intérieur et de la sécurité publique avec la tutelle financière du Ministère de l’Economie et de la Finance.

Après la publication de l’arrêté ministériel, le constat est qu’à Ziguinchor, les ASP sont toujours aux commandes et aux manoeuvres de la police. Hier, mardi, 1 octobre au marché Saint Maurre, avec des policiers, les ASP ont fait des opérations de contrôle de moto Jaakarta de 09h à 12h donc plusieurs jeunes conducteurs ont été traqués pour non-respect des normes.

Un acte noble, alors que les ASP ne doivent plus être utilisés, parce qu’ils n’ont plus les prérogatives d’être aux services de la police.

O commentaire

Laisser un commentaire