Le verdict de Thione Seck relance le débat Khalifa Sall

Par , publié le , Modifié le .

Actualité

L’application du règlement numéro 5 de l’UEMOA dans le procès de Thione Seck a créé la polémique. En effet, cette disposition ayant permis la libération du chanteur a suscité l’interrogation de savoir pourquoi Khalifa Sall n’a pas bénéficié de l’application dudit règlement lors de son procès.

A en croire Me Mbaye Gueye, «l’ancien ministre de la Justice et le procureur de la République avaient reçu des instructions pour ne pas appliquer le règlement numéro 5 de l’UEMOA à Khalifa Sall», révèle-t-il.

L’avocat poursuit en accusant Me Sidiki Kaba, ex garde des Sceaux et le Procureur d’avoir cherché à «gagner du temps dans l’application de ce règlement, prétextant vouloir introduire une réforme du code de procédure pénale», rapporte leral.

O commentaire

Laisser un commentaire