Lecture humoristique de l'actualité: « Evoquer un 3ième mandat , Baye Ely dakoy téré » , constate Vox Populi

Par , publié le .

Actualité


Sous une forme humoristique, dans son billet d'hier, Al Kham de nos confères de « Vox Populi » est revenu sur les réprimés de la « théorie d'un troisième mandat de Macky Sall ». Pour les moins jeunes la fameuse pièce « Baye Ely dakoy téré » rappelle beaucoup de souvenirs parsemés de sourires, où un chef très rigoureux?.. Lecturé

Ceux qui ne sont plus très jeunes, ont certainement dû suivre cette pièce de théâtre très célèbre : «les 4 vieillards dans le vent» où un passage est devenu très célèbre et même chanté : «Baye Ely dakoy tere» (c'est interdit par Baye Ely, puissant chef lébou de son quartier) à propos des «sabar».

Tout comme lui, SMS ne veut pas entendre dans les rangs de ses ouailles, des théories sur le 3e mandat si c'est dans un sens critique. Tant qu'on estime même qu'il peut rester éternellement au pouvoir – comme a essayé de le théoriser un des plus fervents zyeuteurs de son fauteuil présidentiel, certainement pour l'embobiner et l'endormir -, no problem : SMS acquiesce derrière les imposants murs de son Palais.

Mais quand des langues dérapent à dessein pour dire tout le mal qu'elles pensent du «mandat de trop», alors SMS fait virevolter son sabre pour en caresser les têtes brûlées qui ont osé le crime de lèse-majesté.

Sory Kaba, ex-Directeur des Sunugaaliens de l'extérieur, Moustapha Diakhaté ancien chef de cabinet de SMS et là Me Moustapha Diop, Directeur général de DDD sont tous passés à la guillotine pour leur opinion négative sur la question.

Qui osera encore ?
En attendant, la morale dans cette histoire, comme dans celle de Baye Ely qui a fini par mettre le feu au «sabar» qu'il interdisait avec ses pas de danse endiablés, c'est qu'arrivera le temps où SMS voudra que les gens s'en mêlent. Mais certains de ses ouailles ne répéteront pas alors sa chorégraphie, préférant y aller de leur solo.
Capiche !

Vox Populi (Al Kham)

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)