Malick Sall : « On ne peut pas enfermer un être humain pendant 3 ou 4 ans sans le passer devant un jugement »

Par , publié le , Modifié le .

Actualité

Le ministre de la Justice Me Malick Sall , en visite à la Maison d’arrêt de Rebeuss, a soutenu que les pensionnaires « se sont plaints pour l’essentiel des longues détentions », soulignant que le directeur de cette prison dakaroise va lui faire parvenir dans la journée  »l’état de ces dossiers-là ».

« Il faut assurer que nous travaillerons là-dessus de façon ferme », a-t-il martelé. Selon lui, les longues détentions concernent les prisonniers qui ne sont pas encore condamnés, ajoutant que « ce sont ceux-là qui se sont plaints et ils sont raison ».
« On ne peut pas enfermer un être humain dans une prison pendant 3 ou 4 ans sans le passer devant un jugement. C’est un dysfontionnement. On va s’atteler justement à mettre fin à ces genres de dysfonctionnements », a encore promis Malick Sall.

De même, le ministre de la Justice a annoncé que la prison de Sébikotane, dans la région de Dakar, sera ouverte dans deux mois.

O commentaire

Laisser un commentaire