Meissa Babou : «L’Etat est en panne financière… les caisses sont vides.»

Par , publié le , Modifié le .

Actualité

«Aujourd’hui, on a augmenté le prix du carburant. Cela signifie que l’Etat est en panne financière. Donc il faut renforcer les poches de l’Etat car les caisses sont vides» a déclaré ce lundi, l’économiste Meissa Babou à IGFM, réagissant sur le vote de la Loi de finances rectificatives, hier par l’Assemblée nationale.

Selon M. Babou, le chef de l’Etat a donné des instructions à l’ancien Premier ministre, Mahammed Boun Abdallah Dionne, afin qu’il engage le processus de préparation d’une première Loi de finances rectificative conforme aux nouvelles priorités de son mandat.

Le projet de Loi de finances rectificative 2019 est bâti avec une prévision de croissance, un déficit budgétaire devant poursuivre sa tendance baissière du pétrole de 60 à 65 dollars selon l’économiste Meissa Babou.

«On a effectivement voté une Loi de finances rectificative. Et d’après le ministre des finances, c’est une conjecture internationale qui expliquerait cela. Même le pétrole qui fait le buzz actuellement n’est pas le problème. Car le pétrole a aussi connu une augmentation qui tourne autour de 60 à 65 dollars. Donc sur le plan international, on n’a pas de problème. Il faut peut-être faire un transfert dans les autres ministères ainsi de pourvoir mettre l’argent dans d’autres projets.»

Il intègre aussi, «le prix du carburant qui a augmenté de 60 à 80 F CFA par litre, cela découle d’une situation chronique du trésor public. Mais il ne s’agit pas de budget mais plutôt de la trésorerie de l’Etat.

Maintenant que cette trésorerie est extrêmement trouble, la Banque Mondiale nous a dit dans ce que l’on appelle un enregistrement circulaire deux choses. La première est de diminuer les dépenses et le nombre d’agents. La deuxième, c’est d’augmenter les recettes fiscales. Et pour cela, l’Etat a commencé depuis l’année dernière avec l’augmentation de la cigarette et de l’autoroute à péage. Ainsi on espère que la nouvelle route de Camberene sera peut-être mise à péage. Et aujourd’hui, on a augmenté le prix du carburant. Cela signifie que l’Etat est en panne financière. Donc il faut renforcer les poches de l’Etat car les caisses sont vides», a t’il déclaré.

Mariem SALL

7 commentaires

Laisser un commentaire