Monseigneur Benjamin Ndiaye :  » Si la peine de mort pouvait ramener les morts… »

Par , publié le , Modifié le .

Actualité

Face à la recrudescence de la violence et des meurtres sur l’ensemble du pays qui a engendré le débat sur la restauration de la peine de mort au Sénégal l’Archevêque de Dakar, Monseigneur Benjamin Ndiaye a donné la position de l’Eglise sur la question.  » Si la restitution de la peine de mort pouvait ramener les morts, d’accord. Mais ça ne peut pas ramener les morts » a tranché le Chef de l’Eglise catholique au Sénégal. Selon Mgr Ndiaye, le meurtrier peut durant son emprisonnement se convertir positivement. « Celui qui a commis une faute peut par son cheminement, le temps de pénitence qu’il vit, s’améliorer. Tant qu’il y a la vie, il y a l’espoir. Quand vous supprimer la vie, il n’y a plus d’espoir » a enseigné l’Archevêque sur les ondes de Zik Fm lors de la pose de la première pierre de l’église Keur Don Bosco.

Quant à la violence, Monseigneur Ndiaye s’est montré catégorique.  » L’Eglise ne peut être que contre la violence. C’est la paix qui fait que les hommes peuvent vivre ensemble » a t-il précisé. Dans notre pays le Sénégal, poursuit-il, nous passons notre temps à nous saluer « diam nga am ? » « diam rek ».

« Donc tout ce qui peut aller en contradiction avec la préservation et le respect de la vie, nous ne pouvons que le déplorer . Nous devons prendre conscience que notre société devient de plus en plus violente. Si nous ne faisons cette introspection dont parlent un certain nombre de chefs, nous n’irons pas loin  » a t-il conclut.

O commentaire

Laisser un commentaire