Petrogaz, hausse prix du carburant : Les « Khalifstes » mettent du feu dans le « Macky »

Par , publié le , Modifié le .

Actualité

Les leaders de la coalition « Taxawu Senegaal » dirigée par Khalifa Sall n’ont pas porté de gants pour tirer sur le régime de Macky Sall à propos notamment de la hausse du prix du carburant et de la polémique sur le pétrole et le gaz sénégalais.

Dans une déclaration commune parvenue à Seneweb, ils rappellent que «depuis 2012, le gouvernement s’enorgueillit d’une stabilité des prix des denrées de consommation courante. Ce que les pouvoirs publics oublient intentionnellement de dire aux citoyens sénégalais, c’est la situation favorable dont ils ont bénéficiée, résultante de la chute du baril du pétrole qui avoisinait les 38 dollars, en avril 2012».

Poursuivant, ils rappellent les «paroles de Macky Sall opposant, décriant la cherté des hydrocarbures comparativement au Mali dont les commandes transitent par le port de Dakar. Le prix du litre d’essence au Mali est à 682 F CFA alors qu’au Sénégal, le prix est passé de 695 F à 755 F CFA».

Pour Khalifa Sall et ses camarades, la structure des prix montre que les taxes appliquées par le gouvernement restent élevées. «Avec cette nouvelle hausse, le gouvernement veut faire supporter aux populations son train de vie dispendieux», ont-ils déploré dans la même déclaration.

Les leaders de « Taxawu Senegaal », qui annoncent une « hausse graduelle de tous les produits dérivés ou les denrées dont la production dépend essentiellement des hydrocarbures », martèlent : «Après avoir organisé son holdup électoral pour consacrer son second mandat, Macky Sall semble avoir les coudées franches pour appliquer sa politique d' »asphyxiation’ des populations pour entretenir son train de vie dispendieux au détriment de nos valeureux travailleurs à qui il avait signifié qu’il n’envisageait pas d’améliorer leur pouvoir d’achat et leurs conditions de vie.»

Evoquant par ailleurs le sujet relatif à la polémique autour du pétrole et du gaz, ces responsables proches de Khalifa Sall se disent convaincus qu’«aujourd’hui, tout le monde constate l’amateurisme, l’incohérence et le manque de volonté de ce régime liberticide à conduire les populations vers un développement inclusif et durable. Pour des raisons électoralistes qui frisent le populisme et le mensonge d’Etat, le gouvernement a préféré verser dans une malhonnêteté intellectuelle concernant le secteur des hydrocarbures, par le truchement de subterfuges qui ont considérablement grevé les comptes du trésor public».

Autant de raisons qui, selon eux, justifient «l’ancrage» de la coalition Taxawu Senegaal dans l’opposition sénégalaise et dans la plateforme « Aar linu bokk ».

O commentaire

Laisser un commentaire