Plaintes à l’OFNAC concernant le COUD : « de prétendus détournements de 127.837.530 millions FCFA et 89 millions FCFA ont été découverts » Procureur

Par , publié le .

Actualité

Le Procureur de la République, Bassirou Guèye, qui faisait face à la presse est revenu sur un dossier qui concerne le Centre des oeuvres universitaires (COUD) épinglé à la suite d’une plainte à l’OFNAC en 2015. De «prétendus détournementsont été découverts» à la fin de l’enquête, a indiqué le procureur qui renseigne qu’ils portaient sur des montants «de 127.837.530 millions qui pouvait être imputés au commissaire-priseur qui était chargé de vendre le matériel réformé et aussi de 87/89 Millions imputé au Directeur de l’époque du COUD, Cheikh Oumar Anne au Chef du service de l’approvisionnement et à l’agent comptable du COUD».
Selon Serigne Bassirou Guèye, l’exploitation du rapport a mis le Parquet en face de difficultés assez sérieuses. Dans sa dernière page, le rapport a mentionné que le régisseur Chef du service d’approvisionnement a encaissé l’argent auprès de l’agent comptable et a effectué les dépenses. «Cela veut dire qu’il y a des choses à repréciser » a-t-il laissé entendre. En outre, selon le Procureur le Directeur du COUD à qui le montant supposé détourné a été imputé, n’a pas été entendu. «Le rapport ne lui a pas encore été communiqué. De même que les personnes en charge d’exécuter ledit marché», fera t-il savoir.
«C’est sur cette base que nous avons décidé de faire un retour du rapport à l’envoyeur pour que le principe du contradictoire soit respecté», a dit le Procureur qui a fini de promettre revenir pour faire une synthèse de l’ensemble des dossiers de l’OFNAC qui comporte 17 rapports avec leur note explicative.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)