Pourquoi il faut vite virer Mr Pape Demba Bitèye Dg de la Senelec (Par Seydou Cissé)

Par , publié le .

Actualité

Comme bon nombre de Sénégalais j'ai été surpris par l'annonce de la hausse du prix de l'électricité par notre chère directeur.

Surpris parce qu'il y a un an, son patron c'est-à-dire l'ancien directeur et actuel Ministre de l'Energie je veux parler de Mr Makhtar CISSE, nous avait annoncés en grande pompe qu'ils avaient tellement bien travaillé qu'ils étaient entrains de voir comment répercuter ces bons résultats sur le portefeuille du pauvre Gorgorlou Sénégalais. Alors la question qui se pose est simple qu'est-ce qui s'est passé entre-temps sachant que nous sommes toujours sur le même exercice budgétaire qui explique ce revirement extraordinaire. Certains me diront que les élections présidentielles sont passées et celles des municipales reportées, d'autres la pression des bailleurs, moi je dirais simplement rattrapés par la réalité économique et leurs mensonges.

J'ai regardé sur WIKIPEDIA la définition du mot mensonge, voici en résumé ce qui en ressort :

« Le mensonge, est l'énoncé délibéré d'un fait contraire à la vérité, ou encore la dissimulation de la vérité. Le mensonge est une forme de manipulation qui vise à faire croire ou faire faire à l'autre ce qu'il n'aurait pas cru ou fait, s'il avait su la vérité. En général, le mensonge s'oppose à la véracité (le fait de dire le vrai), à la sincérité ou à la franchise.

Plus précisément, mentir consiste à déguiser sa pensée dans l'intention de tromper ».

Donc c'est très clair ils avaient l'intention de nous tromper, rien que pour ça, le président de la république à défaut de se limoger lui même devait les démettre de leurs fonctions. Mais nous sommes au Sénégal !

Monsieur le directeur politicien, sachez qu'on ne dirige pas un pays avec de la ruse ou de la roublardise ou des mensonges.

Le secteur de l'énergie est vital pour un pays surtout un pays qui crie sur tous les toits qu'il vise l'émergence. L'émergence ne se décrète pas, ne s'invente pas, mais, elle se construit petit à petit sur des bases solides et surtout sur du travail (Ah le travail c'est le véritable fléau chez nous).

Monsieur le directeur politicien, le mensonge est grand, il est tellement grand que vous avez eu d'énormes difficultés pour l'expliquer le 01 décembre sur le plateau de l'émission « Jury Du Dimanche » du journaliste Mamadou Ibra KANE. Cela se voyait vous n'étiez pas à l'aise votre expression corporelle vous trahissait, vous cherchiez vos mots, votre expression orale était du niveau d'un élève de 6ème secondaire, on voyait que vous récitiez une leçon apprise la veille.

Monsieur le directeur politicien, vous étiez mauvais, tellement mauvais que le journaliste était gêné de vous voir gigoté comme un gamin.

Monsieur le directeur politicien, vous et votre équipe étiez mauvais, tellement mauvais que, la seule explication trouvée à vos errements de gestion pour reprendre l'expression du journaliste, c'est la faute au pauvre Gorgorlou Sénégalais car il a commis le plus grand crime énergétique de ce siècle en possédant un téléviseur couleur (ce sont vos expressions vous le considéré même comme étant un riche), du coup, pour lui faire payer son crime de lests énergétique vous allez le priver de ses 1200 FCFA de budget téléphonique (excusez-moi, mais, vous êtes que des sales types).

Monsieur le directeur politicien, vous et votre équipe étiez mauvais, tellement mauvais que, avec tous les avantages liés à vos fonctions, vous n'êtes même pas fichues de travailler un peu ne serait-ce que mettre à jour vos fiches, vos profils de consommateur, car nous sortir en 2019 devant tous les Gorgolous Sénégalais que nous sommes, que, le client qui paie 25 000 FCFA est un riche car possédant « 1 téléviseur couleur », j'en rie, j'en rie encore et en même temps ça passe car c'est désolant de le dire le Sénégal d'aujourd'hui c'est ça la culture de la médiocrité, de travailler moins ou ne pas travailler du tout et gagner plus en usant de la traîtrise, la roublardise, l'arnaque et le mensonge.

Pour toutes ces raisons nous demandons votre limogeage illico-express, car le costume est trop grand pour vous malgré vos diplômes et vos états de service, et, cela doit nous interpeller sur la perception et la corrélation que nous faisons entre diplômes et compétences, car, amasser des diplômes de gauche à droite pour finalement nous pondre que le consommateur doit payer plus car il a 1 téléviseur en couleur ou lorgner sur les 1200 FCFA de carte téléphonique du pauvre Gorgolou Sénégalais n'est pas sérieux.

Pourquoi on doit vous limoger illico-express aussi, car, vous ne maîtrisez pas votre domaine, vous parlez des choses dont normalement vous étiez censés les maîtriser à savoir la gestion de vos coûts de production et de fourniture de l'électricité, la gestion de vos charges fixes et de vos plans d'investissements qui sont des facteurs importants dans la définition du prix facturé aux consommateurs, or, durant toute l'interview vous nous parlez de revenu déterminé par le régulateur sans nous expliquer les tenants et les aboutissants ce qui est grave à mon sens car vous oubliez que vous n'êtes pas une société privée mais bien publique de même que le régulateur donc nous payons vos salaires vos indemnités, vos primes alors de grâce respecté nous, nous ne vous demandons rien d'extraordinaire, uniquement de travailler pour améliorer le sort des Sénégalais.

Je terminerais sur ce terme respecté nous, car vos mensonges ça suffit.

Dites leurs (vos compatriotes) la vérité, que, vous ne maîtrisez pas la production, la Senelec est une coquille vide, la production a été depuis longtemps privatisée avec le plan « Takkal de karim WADE ». Aujourd'hui des sociétés privées (Américaines, Françaises et Turques) à travers des groupes électrogènes fonctionnant au fioul produisent notre électricité et, tant que nous serons capables de les payer alors on n'aura pas de délestages, c'est ça la vérité.

Dites leurs (vos compatriotes) la vérité, que, cette augmentation n'est rien d'autre que des reliquats de facture que ces fournisseurs renflammaient depuis un moment à cause de l'augmentation du prix du baril (qui a engendré la crise des gilets jaunes en France) que le président avait mise sous coude comme d'autres dossiers en attendant le passage de sa réélection, c'est ça la vérité.

Dites leurs (vos compatriotes) la vérité, que, cette augmentation est planifiée depuis longtemps et ça sera pour tout le monde car aujourd'hui pour reprendre vos termes « à la con » tout le monde « possède un téléviseur en couleur » c'est ça la vérité.

Pour conclure, que de CFA et d'énergie gaspillés.

Je rappelle le message que je fais passer toujours dans mes contributions aux jeunes de ce pays à savoir « Intégrons dès maintenant l'éthique dans notre logiciel comportemental, carriériste et professionnel, bref dans notre vie de tous les jours ».

3 commentaires

  1. Peu importante
    Peu importante
    10 décembre 2019 at 1 h 24 min

    Certe je ne connais rien en électricité mais c’est toi seydu qui est le vrai con si tu savais quelques choses tu allais être à la place du DG un simple ignorant qui se permet de parler du mal des autres en recevant quelleques miettes tu n’a pas honte je me demande pourquoi ne pouvez-vous pas être juste reconnaissant un homme engagé qui se tue chaque jour pour le bien être et le confort des sénégalais et toi tu te permets de parler alors que tu métrise même pas son domain sale con tu pense qu’en disant tous ces mauvaises choses de lui tu vas le déstabiliser détrompe toi car il a lutté fort pour arriver jusque là ce n’est pas un analphabète comme toi qui va le faire démissionner et s’il te plait la prochaine pour critiquer quelqu’un attend d’être à son niveau
    Tu ne respect même pas ton pays car pour parler à tes gouverneurs il faut un peu de respect avec ça tu veux régler les problèmes va travailler au lieu de dire du n’importe quoi ça ne te permettra que de gagner de mauvaise argent
    Et si on t’a envoyé pour parler du mal à propos de notre DG retourne et dit lui que vous perdez du temps car Monsieur Pape Mademba Bitéye a la bénédiction de ses parents et méritent son poste
    Continue de parler alors que les gens travaillent
    Con

    Répondre
  2. SAMBA SAll
    SAMBA SAll
    10 décembre 2019 at 1 h 51 min

    Ayez pitié de M. Biteye, il n’y est pour rien. Makhtar CISSE a trompé tout son monde soudyé les cadres de la Sénélec, les syndicats, les dahiras et associations de femmes et chauffeurs et garçons de course. Il a endormi tout le monde a placé partout ses pions, canibalisé l’entreprise, corrompu une bonne partie des cadres supérieurs et du Top management. Il a commandité les bilans financiers et les rapports de gestion les plus mirobolants , engagé des contrats et des projets couteux et non rentables, mis en place une garde prétorienne de directeurs recrutés sur des bases népotistes, installé un système de communication centré sur sa personne , son image et son égo à l’aide d’une presse alimentaire prête à se plier en quatre pour chanter ses louanges et hauts faits d’armes imaginaires ou saupoudrés en contrepartie de quelques billets via ses ténébreux hommes de main à l’image son mercenaire de DRH SALL. Le gaspillage des économies engrangées durant la baisse du prix du pétrole étale au grand TOUT LE GROS MENSONGE maladroitement construit autour du mythe du pseudo grand manager de mes bottes pendant tout le long de son séjour à la Sénélec. Aujourd’hui le mythe est tombé, les verrous ont sauté, le président Macky SLL est mal à l’aise pour au moins trois raisons:
    1. Il est évident que l’image écornée et ternie de Makhtar CISSE qui devient un personnage gênant au sommet de l’état, lui commande de faire un geste d’éclat à son encontre ne serait ce que pour montrer à l’opinion qu’il ne verse pas dans la complaisance aveugle voire même la complicité.
    2. Makhtar CISSE en fin manœuvrier a ses entrées dans les tous les foyers maraboutiques du pays même si son tchoumikaye est Tivaouane où ses leviers se prolongent jusqu’à l’état major du khalife: un sérieux bouclier pour lui contre une sanction du président.
    3. Son engagement politique à Dagana où son entregent et son activisme dans les recrutements pour l’APR, par des récompenses et embauches politicienne de Daganois lui a permis de battre Oumar SARR, son ancien patron et beau frère, posent un souci de gratitude et reconnaissance au chef de l’état.
    Quant au DG, Mademba BITEYE, il est pris au piège en héritant d’une gestion calamiteuse, d’un personnel pléthorique, onéreux et dont une bonne partie tournent les pouces parce qu’en dehors de tout critère de compétence ou de besoin réel. M. BITEYE, intrinsèquement compétent a été jeté dans une piscine à eau peu profonde où il lui est difficile de nager à l’aise. Il n’a même pas eu le temps de prendre ses repères dans une entreprise qu’il avait quitté pour fuir le joug de son directeur l’actuel DC de Makhtar CISSE, son homme lige, éclaboussé par un scandale couvert par Makhtar, mais qui l’obligeait par dessus tout à le suivre au ministère.
    C’est vrai qu’en voulant continuer dans la trajectoire de Makhtar, fermer les yeux sur les dérives et fautes de gestion trouvées sur place pour se maintenir à son poste de DG, Biteye paie aujourd’hui chèrement une attitude non courageusement qui lui impose de porter le chapeau, payer les pots cassés en inventant des discours auxquels il est le premier à ne pas croire, mais sur à se positionner sur un terrain glissant que seuls les fourbes et maitres du langage emprunté comme Makhtar peuvent se sentir à l’aise.
    Biteye est avant un scientifique physicien, un scientifique plus fondamentaliste que technocrate même si il a également un profil d’ingénieur d’une grande école. Son éducation, son cursus d’enfant de Kabatoki à l’entrée de Kaolack ne le prédisposent pas au maniement du langage politicien habile aux formules toutes faites qui font tilt même sans vraiment dire grand chose. Son honnêteté naïve et son manque d’expérience des plateaux de communication en font une facile proie pour des journalistes de la trempe de Mamadou I Kane qui peuvent l’écraser ou le mettre à nue même sans en avoir l’intention.
    Il n’est pas trop tard pour Biteye de bien faire. Il doit d’abord faire auditer la Sénélec par des cabinets d’audit indépendants pour passer en revue tous les contrats importants, les embauches, les projets, les dépenses et leurs objets et orientations. Il doit prôner la rupture en promouvant la transparence en dehors de toute logique de solidarité politique ou politicienne ou de souci de préservation d’intérêts bassement carriéristes. Sinon qu’il se prépare tout simplement à passer à la trappe.

    Répondre
  3. Peu importe
    Peu importe
    11 décembre 2019 at 0 h 56 min

    Ce n’est même pas la peine de parler avec cet ignorant de Seydu Cissé qui comme je l’ai dit la dernière fois a été sûrement payé pour raconter ses mensonges

    Répondre
Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)