PRIERE COLLECTIVE OU SOLO POUR LA KORITE : Les familles religieuses adoptent des formules différentes

Par , publié le .

Actualité

La fête de l'Aïd-El-Fitr, communément appelée Korité au Sénégal, sera célébrée ce dimanche. Dans ce contexte de pandémie de la Covid-19, les formules adoptées pour la prière sont différentes, selon les familles religieuses.

Malgré la décision du chef de l'Etat d'assouplir les mesures de prévention avec l'ouverture des lieux de culte, certaines familles religieuses restent prudentes quant à la prière collective pour la fête de Korité. C'est le cas de Tivaouane qui a très tôt tranché sur la question.

En effet, à l'occasion de la célébration de la Nuit du destin (Laylat Al Qadr) ce jeudi, Serigne Babacar Sy Abdou a réaffirmé le maintien de la fermeture des lieux de culte dans cette cité religieuse. Le marabout a invité par la même occasion les fidèles talibés à prier chez eux, pour éviter les rassemblements. Une décision que suit la logique adoptée par le khalife général des tidianes qui avait fermé les mosquées et les « daara'' à Tivaouane avant même que les mesures de restriction ne soient prises par les autorités étatiques.

Contrairement à Tivaouane, à Touba, la prière en groupe reste la formule adoptée. Joint par « EnQuête'', le secrétaire général du Dahira Khadimatoul Khadim de Touba, qui s'occupe du maintien de la grande mosquée, a confirmé que la prière de l'Aïd sera faite en groupe dans la capitale du mouridisme.

En effet, Abdoul Ahat Bousso a indiqué que, d'habitude, les prières concernant les fêtes de Korité et de Tabaski s'effectuaient à l'esplanade de la grande mosquée, mais pour faire respecter les mesures de prévention contre la Covid-19, il a été décidé, pour cette année, de prier à l'intérieur du lieu de culte. Ainsi, il sera plus facile, pour eux, de faire respecter la distanciation sociale.

« Il faut savoir que Touba n'avait jamais fermé sa mosquée. Malgré les restrictions, le personnel de la grande mosquée continuait à y effectuer la prière du vendredi et depuis que le président de la République a décidé d'alléger les mesures de restriction, nous avons rouverts toutes les mosquées en respectant la distanciation sociale et les autres mesures de prévention. Pour la Korité, toutes les mesures d'hygiène seront respectées. De plus, toutes les autres mosquées de Touba seront rouvertes pour la prière, mais le nombre de fidèles à l'intérieur sera réduit. Celles qui peuvent contenir 1 000 personnes accueilleront désormais 300 fidèles, pour respecter la distance conseillée'', détaille Abdoul Ahat Bossou.

C'est aussi une manière pour eux de respecter les « ndigël'' du khalife général des mourides. Ainsi, précise-t-il, une distance d'au moins un mètre sera observée entre les différents fidèles et du matériel de lavage des mains sera mis à la disposition des musulmans à l'entrée des mosquées. Le port du masque sera également exigé à l'entrée de la grande mosquée. Pour ce qui est de la prière, elle sera effectuée à 10 h et sera dirigée par l'imam Serigne Fallou Mbacké Abdou Khadre.

La communauté niassène a aussi adopté la même formule que Touba. Joint par « EnQuête'', l'imam de la grande mosquée de Médina Baye, Cheikh Tidiane Aliou Cissé, a confirmé que la prière de la Korité sera célébrée collectivement. « Nous allons prier dans la grande mosquée, en exigeant le respect des mesures de prévention. Des dispositifs seront mis en place pour le respect strict des recommandations du personnel sanitaire. C'est d'ailleurs pour cela que nous avons décidé de prier à l'intérieur de la grande mosquée. D'habitude, pour les fêtes de Korité et de Tabaski, on priait au niveau d'un des carrefours de Médina. Mais, cette fois-ci, nous allons le faire dans la grande mosquée, pour faciliter le respect de la distanciation sociale'', a fait savoir l'imam Cheikh Tidiane Aliou Cissé. Il a indiqué que la prière de l'Aïd-El-Fitr se fera comme à l'accoutumé à 9 h.

A l'instar de Touba et Médina Baye, la cité religieuse de Ndiassane a abondé dans le même sens. La prière de l'Aïd sera bien célébrée en groupe, mais avec, ici aussi, un respect strict des mesures de prévention dont la distanciation sociale. « Comme le ministère de l'Intérieur a levé la restriction, nous avons décidé de faire la prière en collectif avec le respect des mesures de prévention. Comme d'habitude, nous allons prier à l'esplanade de la grande mosquée de Ndiassane. La séance sera dirigée par l'imam Sidy Mouhamed Kounta'', a renseigné le porte-parole de la famille Kounta, Serigne Abdourahmane Kousa joint par « EnQuête''.

Contrairement à ces cités religieuses qui ont déjà tranché sur la question, à Yoff et à Cambérène, la communauté layène n'a pas encore décidé de la formule à adopter. « Aucune instruction n'a encore été donnée. Nous avons une radio communautaire à travers laquelle nous communiquons avec les fidèles. On suit de près ce qui se passe. Mais la communauté layène n'a pris, pour le moment, aucune décision, ni dans ce sens ni dans un autre'', a fait savoir Seydina Issa Laye Diop, porte-parole de la communauté layène.

ABBA BA

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)