Rencontre avec le CNSP à Accra : Les exigences de la CEDEAO…

Par , publié le .

Actualité

Ce mardi 15 septembre, le Comité national pour le salut du peuple du nom de l'organe qui administre le Mali à l'heure actuelle, avait dépêché une délégation à Accra pour parler aux chefs d'État de la CEDEAO.

La rencontre qui a mobilisé au moins trois chefs d'Etat s'est déroulée dans une bonne ambiance et a permis au Colonel Goïta de faire un exposé exhaustif sur le schéma de la transition et au passage de demander la levée des sanctions de la CEDEAO contre le Mali suite au coup d'Etat du 18 août dernier.

L'organisation sous régionale qui s'est dit favorable à une transition de 18 mois a cependant conditionné la levée des sanctions à la nomination de civils à la tête de la transition composée à son goût par un comité et un gouvernement.

Selon les comptes rendus parvenus à Dakaractu, les présidents ont aussi demandé à ce que l'acte fondamental donnant des prérogatives de chef d'État au Colonel Goïta, patron du CNSP, soit abrogé.

Les présidents ont réclamé la libération des personnalités militaires et civiles détenues depuis le 18 août. Le médiateur de la CEDEAO, Goodluck Jonathan est annoncé à Bamako dans les prochains jours.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)