Retrait des réserves de change du FCFA : Abdoul Mbaye recadre le président du Bénin

Par , publié le , Modifié le .

Actualité

L'ancien premier ministre sénégalais, Abdoul Mbaye n'apprécie pas du tout la déclaration du président Patrice Talon sur les réserves du Fcfa.

En effet, lors de sa sortie médiatique le jeudi 7 Novembre 2019 sur les chaînes internationales françaises France24 et Rfi, le Chef de l'Etat Patrice Talon, évoquant la question du FCFA a indiqué que le «retrait des réserves de change du franc CFA» ne saurait tarder.

Selon Patrice Talon, la banque centrale des pays d'Afrique de l'UEMOA gérera désormais la totalité de ces réserves de devises pour les répartir auprès de plusieurs banques centrales dans le monde. Le président béninois conclut en affirmant : «Nous sommes tous d'accord là-dessus, à l'unanimité, pour mettre fin à ce modèle«. Des propos qui n'ont pas été du goût de l'ancien premier ministre sénégalais Abdoul Mbaye.

Pour lui, le président Béninois est «allé trop loin». Reçu sur RFI, Abdoul Mbaye, affirme qu'il a été très surpris t'entendre cette déclaration du président Patrice Talon parce que cela correspond à une réforme majeure du FCFA; puisque retirer la réserve de la Banque centrale auprès du trésor français, c'est remettre en question des dispositifs de garantie en place pour assurer la convertibilité du FCFA en cas d'absence de réserve de la banque centrale; fait-il savoir.

Selon lui, le président béninois est allé un peu trop loin dans sa déclaration. «Je pense également qu'il aurait dû attendre, disons, une décision unanime de la conférence des chefs de l'Etat de l'UEMOA. Il faut pouvoir céder ce qui peut l'être; il ne faut pas qu'on jette le bébé avec de l'eau de bain parce que des personnes qui ne comprennent pas toujours les enjeux et même les mécanismes qui nous lient à la France, exigent des réformes», a-t-il fait savoir l'ancien Premier ministre sénégalais Abdoul Mbaye.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)