Synergie de lutte citoyenne : La place de la nation sous une multitude de revendications.

Par , publié le .

Actualité

Le problème lié au foncier, à l'éducation, à la gouvernance entre autres, a réuni aujourd'hui des plateformes comme le collectif des habitants de Ballabougou, celui des habitants de Guéréo, le collectif des habitants de Kiniabour, celui des victimes de Gadaye, des habitants de Thermo nord, de Wendo Bosséa, le collectif des travailleurs de Pcci, de ABS etc… Elles se sont en effet retrouvées ce vendredi à la place de la nation, pour dénoncer « les abus fonciers », mais également l'injustice persistante.

Les collectifs concernés ont commencé à inonder la place de l'Obélisque aux environs de 15h20mn sous un climat de respect des mesures barrières.

On peut également identifier dans le flot, des étudiants, les ex-travailleurs de la Senelec, du King Fahd Palace, mais également les travailleurs de Africa 7 qui ont voulu participer à cette lutte pour avoir des solutions à leurs difficultés.

Ces différents collectifs ont ainsi décliné leurs doléances et manifesté leur courroux à travers les différentes plateformes telles que Aar Li Nu Bokk, Nio Laànk et Doy Na.

Il faut parallèlement souligner que la plus grande revendication est axée aujourd'hui sur la problématique du foncier avec notamment l'implication du collectif de Djilakh. Ils ont encore décrié l'attitude de Babacar Ngom Sedima consistant à vouloir s'accaparer des terres des paysans qui n'ont plus de terres à cultiver…

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)