LDC CAF 2020-2021 : Les favoris à la loupe

Par , publié le .

Football

Depuis le vendredi 8 janvier 2021, la Confédération africaine de football (Caf) a levé un coin de voile sur les différentes poules qui vont animer l’édition 2020-2021 de la Ligue des champions de la Caf. Au terme de la cérémonie de tirage, les résultats présentent quatre groupes de quatre concurrents. Avant le démarrage officiel de la compétition, prévu pour le 12 février 2021, les favoris se dessinent et affichent déjà leurs ambitions.

Au total 16 clubs prennent part à l’édition 2020-2021 de la Ligue des champions de la CAF. Dans le lot, on y voit des sérieux prétendants, des habitués, des outsiders passagers, mais aussi des miraculés. En effet, de tout ce mélange doit sortir un seul vainqueur, le successeur de l’équipe de Al Ahly, elle-même candidate sur le départ.

Al Ahly, un gagnant qui n’abdique jamais

Avec son statut du plus grand nombre de sacres dans la compétition (9), le club cairote est un sérieux prétendant. Sa régularité en termes de résultat, toutes compétitions confondues, est impressionnante. Depuis leur dernière défaite concédée le 22 août 2020 en Premier League égyptienne face au Zamalek (3-1), les Diables Rouges de Al Ahly ne se sont plus inclinés devant un adversaire au cours des 27 matchs qui ont suivi. Une belle série qui démontre l’esprit de compétition de cette équipe qui ne compte pas s’en arrêter là. Avec ses grands atouts dans les buts à l’image de Mohamed El Shenawy, dans la défense menée par Ali Maâloul et désormais renforcée par Badr Banoun, sans oublier le secteur offensif où on retrouve plusieurs talents tels que Marwan Mohsen. Cette saison, Al Ahly est co-leader de son championnat avec le Zamalek, tous deux compteurs de 13 points après cinq journées comme indiqué par les plateformes de paris sportifs. La forme sans cesse constante de cette formation des Diables Rouges amène à la classer parmi les futurs gagnants de la compétition.

Le Zamalek veut corriger le tir

Au nombre des favoris à cette édition de la Ligue des champions de la CAF, le Zamalek ne reste pas en laisse. Finaliste malheureuse en 2020, cette équipe des Chevaliers Blancs compte bien y parvenir cette fois-ci. C’est l’un des grands clubs dans l’histoire du football africain et du moment présent. Avec le Al Ahly, ils forment une paire monstrueuse au regard des autres adversaires. En termes de sacres, c’est le Zamalek qui détient la deuxième place derrière son grand rival égyptien, avec cinq titres remportés. Pour avoir gagné la Coupe de la confédération de la CAF en 2019, la Supercoupe de la CAF en 2020 et atteint la finale de la Ligue des champions de la CAF en 2020, le Zamalek est loin d’être un outsider pour ce genre de rendez-vous. Il reste sur un goût amer après la défaite en finale de l’édition précédente et est très attendu cette saison. Pour le moment, il tient le rythme après cinq journées en championnat. Le club a aligné quatre victoires et un match nul pour se placer co-leader de la Premier League égyptienne avec le Al Ahly. Avec le marocain Bencharki et bien d’autres individualités, l’objectif n’est pas irréalisable.

Un retour sur la scène pour l’ES Tunis ?

C’est également un concurrent très sérieux pour le sacre final. Double vainqueur de la compétition en 2018 et 2019, seule son élimination en quart de finale par le Zamalek en 2020 (3-1 ; 1-0) a permis au Al Ahly de se hisser sur la première marche du podium. Leader incontesté dans son championnat où elle est sur une série de quatre titres consécutifs en tant que champion de Tunisie, l’Espérance de Tunis veut retrouver ses repères continentaux. Ceci passe par la régularité de résultats qu’on ne peut pas reprocher aux Sang et Or. En Ligue 1 tunisienne, ils sont actuellement premiers du championnat après cinq matchs. L’Espérance de Tunis occupe  »sa première place » avec 13 points engrangés suite à une série d’invincibilité composée de quatre succès et une neutralité. En termes de palmarès, la formation espérantiste compte quatre titres remportés sur un total de huit finales disputées. C’est le quatrième grand gagnant de la compétition, derrière le club congolais TP Mazembe qui en a pris quatre.

Aux côtés des trois grands favoris sus cités, on ne peut écarter le Wydad Casablanca (Maroc), le TP Mazembe (RD Congo) ou encore le club sud-africain de Mamelodi Sundowns. Même si les surprises ne manquent pas, avec notamment l’élimination du Raja Casablanca par le club sénégalais de Teungueth FC en préliminaires ou encore le retour en compétition du CR Belouizdad et du MC Alger, il y a plus de chances que le prochain vainqueur de la compétition sortent de ces cinq équipes évoquées un peu plus haut.

Groupe A : Al Ahly, Al-Merreikh, Simba, AS Vita Club

Groupe B : Mamelodi Sundowns, Al-Hilal Omdurman, TP Mazembe, CR Belouizdad

Groupe C : Wydad AC, Horoya AC, Petro Atletico, Kaizer Chiefs

Groupe D : ES Tunis, Zamalek, MC Alger, Teungueth FC.

5 commentaires

Laisser un commentaire