Troisième mandat de Macky SALL : enjeux et risques

Par , publié le .

Actualité

Elu en mars 2012 à la tête de l'état du Sénégal. Macky SALL, successeur de Me Abdoulaye WADE a toujours promis aux sénégalais qu'il ne ferait que deux mandats présidentiels.

Il ne fera pas comme son prédécesseur qui voulait briguer un troisième mandat. Ce, avec le projet de loi du quart élisant du président Wade, mis sur la table de l'hémicycle, le 23 juin 2011. Cependant, M. SALL semble avoir oublié ses mots.

Le limogeage de Moustapha Diakhaté, Sory Kaba et enfin Me Moussa Diop ces temps-ci, qui s'opposent à son 3e mandat, lors de la prochaine élection présidentielle de 2024, conforte cette pensée. Mais, en voulant imposer les sénégalais sa candidature, lors des prochaines joutes électorales, Président SALL risque de mettre le pays dans un état d'instabilité totale.

La population qui n'a jamais accepté qu'un président ait trois mandats consécutifs pourrait se révolter. Le pays connaîtra, on ne le souhaite pas, la guerre civile. Ses partisans voudront de sa candidature, alors que l'opposition et une bonne partie de nos concitoyens exigeront un changement.

Notre pays sera exposé, ouvert à tous les problèmes, que ce soit les trafiquants de drogue, le banditisme, le terrorismé Outre les affrontements, Macky SALL met en jeu la survie de son parti, APR. Qui voudra des hommes politiques, des dirigeants qui ne respectent pas leurs promesses.

Des hommes politique qui prêts à mettre le feu dans leur pays en violant impunément la Constitution

Fanta Diallo Ba-Senegal7

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)