Tuerie à la préfecture de Paris : Macron accuse un « islam dévoyé, porteur de mort » 

Par , publié le , Modifié le .

Actualité

Un hommage a été rendu ce mardi aux quatre fonctionnaires de la préfecture de police de Paris tués lors d’une attaque perpétrée le jeudi 03 octobre.

En compagnie du Premier ministre, Edouard Philippe, et des ministres de la Justice, Nicole Belloubet, et des Armées, Florence Parly, Emmanuel Macron a promis aux Français de mener «un combat sans relâche (…) face au terrorisme islamiste».

Le président français déclare : «Vos collègues sont tombés sous les coups d’un islam dévoyé et porteur de mort qu’il nous revient d’éradiquer», a lancé le chef de l’Etat, en appelant «la nation tout entière à se mobiliser face à l’hydre islamiste», rapporte rfi.fr.

O commentaire

Laisser un commentaire