Tunisie: le gouvernement veut investir 22 milliards$ pour réformer le secteur des transports d'ici 2040

Par , publié le .

Actualité

(Agence Ecofin) – En Tunisie, le gouvernement veut investir environ 22 milliards$ au cours de la prochaine décennie pour réformer le secteur du transport. C'est ce qu'a annoncé ce mercredi, l'agence de presse Xinhua citant le ministre tunisien des Transports, Hichem Ben Ahmed (photo).

Présentant une étude portant sur un plan directeur national des Transports à l'horizon 2040, le responsable a indiqué que le sous-secteur ferroviaire est celui qui monopolisera la plupart des financements prévus. «La priorité a été donnée au transport ferroviaire auquel ont été consacrés 19 projets d'un coût de 28 milliards de dinars (9,2 milliards de dollars).», a indiqué le ministre.

Les infrastructures routières devraient se retrouver en deuxième position avec 18 projets, suivi du sous-secteur portuaire (6 projets) et du sous-secteur aéroportuaire (4 projets). L'entretien des infrastructures existantes mobilisera environ 4,5 milliards$.

Pour l'instant aucune précision n'a encore été donnée sur les sources de financement d'un tel projet, alors que le pays est en proie à une crise économique inquiétante. Grâce au nouveau programme dont l'étude a été cofinancée par la BAD, le gouvernement espère pallier les «dysfonctionnements et services médiocres de certains modes de transport» afin d'assurer «efficience, efficacité et durabilité».

Moutiou Adjibi Nourou

72 commentaires

Laisser un commentaire