Une adolescente séquestrée, violée et torturée pendant 25 jours au Maroc

Par , publié le .

Actualité

Après vingt-cinq jours de calvaire au milieu d'une vingtaine d'individus, la jeune femme de 17 ans est parvenue à s'échapper.
Oumaima avait été enlevée à son domicile, dans un quartier de Casablanca, alors que sa mère était partie faire une course. Les hommes ont emmené l'adolescente dans la ville voisine de Lahraouine, où elle a subi des viols à répétition, a été séquestrée et torturée par une vingtaine d'individus. « Elle a été blessée à coups de couteau et obligée à ingurgiter des substances toxiques qui devaient la tuer », affirme sa mère auprès du média Al 3omk.
Près de vingt-cinq jours après le début de son calvaire, Oumaimi a réussi à s'échapper, grâce à l'aide d'un homme qui était d'abord venu sur les lieux pour la violer également. « Il a fini par céder à ses supplications et l'a aidée à prendre la fuite », affirme Walid Bensalima, président de l'association Sayidati Marocaine. La jeune femme est aujourd'hui hospitalisée. Elle souffrirait d'une crise psychologique aiguë et sa famille ne serait pas encore autorisée à la voir, selon le site d'information Yabiladi.
Son histoire a déclenché une vague de soutien au Maroc. Un groupe Facebook « Nous sommes tous Oumaima » a vu le jour afin que ce fait divers devienne « une affaire d'opinion publique Un cas semblable avait également ému la même région du Maroc en 2018: Khadija avait été torturée, séquestrée et violée pendant environ deux mois.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)