Violences en RDC: possibles « crimes contre l’humanité » voire un « génocide »

Par , publié le , Modifié le .

Actualité

Les violences en Ituri dans le nord-est de la République démocratique du Congo depuis décembre 2017, « pourraient présenter des éléments constitutifs de crimes contre l’humanité » voire de « crime de génocide », selon un rapport des Nations unies.
« Au moins 701 personnes ont été tuées », selon ce rapport du bureau conjoint des Nations unies et des droits de l’homme (BCNUDH).
« La grande majorité des victimes des attaques semble avoir été visée en raison de leur appartenance à la communauté Hema (au moins 402 membres de cette communauté tués entre décembre 2017 et septembre 2019) ».

O commentaire

Laisser un commentaire