Ziguinchor renoue avec les coupures intempestives d’électricité

Par , publié le , Modifié le .

Actualité

La capitale sud a, depuis près d’une semaine, renoué avec les coupures intempestives d’électricité. Les populations souffrent le martyr et d’ici les prochaines factures, elles risquent de payer l’obscurité et non la lumière. Interpellées, les autorités de la Senelec parlent de pertes de trois transformateurs qui ont été brûlé par les foudres. La société nationale d’électricité tient cependant à rassurer les populations.

C’est le retour des ténèbres à Ziguinchor depuis près d’une semaine. Le courant est coupé quatre ou cinq fois par jour. Des coupures qui durent plusieurs heures obligeant du coup les populations et parfois même les malades hospitalisés dans des structures sanitaires dépourvues de groupe électrogène à souffrir le martyr et ne pas supporter leur douleur.«Nous n’avons pas de l’électricité depuis presque trois jours. C’est scandaleux», dénonce la veuve Salimata Badji domiciliée à Kandialang.

Des«blessures» intempestives d’électricité qui ont fini de plonger les populations dans l’indignation et la désolation totale. «Les coupures se suivent et se succèdent d’un quartier à un autre à Ziguinchor. Et si elles continuent, nous n’excluons dans les prochains jours, de descendre dans les rues de la ville, à travers des concerts de casseroles, pour dénoncer la Senelec», alerte le jeune commerçantMalick Mbaye qui croit ferme que ces coupures commencent à perdurer.

Replongées dans le calvaire de ces coupures intempestives d’électricité, les populations ne trouvent aucune explication valable par rapport à cette situation qui a fini de les plonger dans les noirs. «Nos téléviseurs, nos réfrigérateurs sont même abîmés à cause de ces coupures de courant. Nos denrées alimentaires ne cessent de pourrir par quantités impressionnantes. Pire, nous mangeons à Ziguinchor tous les soirs maintenantsous le feu des bougies, à savoir dans l’obscurité», adénoncé, sous le couvert de l’anonymat, ce cadre de l’administration en service à Ziguinchor. Du côté de la Senelec, on parle de défaillances techniques. «Nous avons perdu trois transformateurs à Ziguinchor suite à des foudres. Il y a eu des fils coupés, des intempéries suite à la pluviométrie et à des vents violents forts et violents.

Des travaux sont en cours pour le renouvellement des équipements qui ont été détruits. Je dois par ailleurs vous avouer que des travaux des autres entreprises de la place ont balisé nos câbles et coupés nos lignes. Nous ferons tout pour un retour à la normale et dans les meilleurs délais. Nos équipessont sur le terrain et elles y travaillent pour une meilleure fourniture rapide de l’électricité à nos populations», nous-a-t-on confié. Dépitées par cette situation et en attendant le retour à la normale du jus, les populations devront mettre en mal leur patience et continuer à supporter leur calvaire.

IGFM

O commentaire

Laisser un commentaire