Alioune Sarr réaffirme l'ambition de faire de la « Destination Sénégal », une « référence »

Par , publié le .

Économie

Saly-Portudal (Mbour), 16 août (APS) ? Le ministre du Tourisme et des Transports aériens, Alioune Sarr, a réaffirmé samedi, l'ambition des autorités étatiques de faire du Sénégal, une « destination touristique de référence » et un « hub aérien fort » en Afrique de l'Ouest.
« Je vous rappelle l'ambition du Chef de l'Etat, Macky Sall, de faire du Sénégal une destination touristique de référence mais en même temps d'en faire un hub aérien fort en Afrique de l'Ouest », a-t-il notamment dit aux journalistes à la fin d'une visite à la station balnéaire de Saly Portudal.
Le ministre a indiqué que cette visite vise à constater l'effectivité de la réouverture des réceptifs hôteliers après une période de plusieurs mois de résilience à la COVID-19.
Cette ambition est basée sur une stratégie arrimée à un plan d'actions qui met en valeurs tous les sites touristiques et culturels du pays, en s'appuyant sur les infrastructures hôtelières, en particulier celles des stations balnéaires de Saly-Portudal (ouest) et de Cap-Skirring (sud), qui en sont des « modèles », a expliqué Alioune Sarr.
« La stratégie de relance touristique, après la période de résilience, nous a permis d'agir de manière significative sur deux points: le crédit hôtelier et le crédit du transport aérien », a-t-il souligné.
D'après M.Sarr, le crédit qui est mis en place par l'Etat pour soutenir la chaîne de valeur touristique, pour une enveloppe de 15 milliards de francs CFA, a aussi permis de soutenir « tous les autres acteurs du secteur », des guides touristiques aux artisans.
« Le crédit hôtelier a fait des résultats extrêmement importants; ce qui a permis à ce que les hôtels soient mesure, juste après quatre mois de résilience, de pouvoir redémarrer leurs activités », a relevé le ministre du Tourisme et des Transports aériens.
Alioune Sow est persuadé que la relance touristique dans la période post-COVID-19 va s'appuyer sur le « renforcement du crédit hôtelier et touristique et le crédit du transport aérien », la « promotion d'une microentreprise de la chaine de valeur touristique à travers un accès facile au crédit ».
Sarr a annoncé que dans le cadre du plan du plan de relance touristique post-COVID-19 élaboré par son département, il est prévu la formation de 750 micro-entrepreneurs pour un objectif de 17 000 emplois directs et indirects à l'horizon 2023.
Le ministre a aussi évoqué la « réhabilitation des micro-réceptifs », notamment les campements villageois, une « campagne-marketing », la « revalorisation des sites et monuments historiques », le « tourisme domestique » et « la construction de cinq nouveaux aéroports régionaux ».
ADE/ASB

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)