NOUVELLES MESURES DU PREFET DE DAKAR : Les grandes surfaces désormais fermées les lundis

Par , publié le .

Économie

Face à la hausse continue des cas positifs au coronavirus, le préfet de Dakar a arrêté de nouvelles dispositions concernant l'exercice des activités de commerce.
Le 3 mai dernier, le préfet du département de Dakar, Alioune Badara Sambe, au rang des mesures prescrites provisoirement dans les grandes surfaces, a arrêté, en 4 articles, la mise en place, par toutes les grandes surfaces, jusqu'au 2 juin 2020, d'un système de tickets permettant de limiter la présence simultanée de clients. Aussi, il est désormais décidé de la fermeture de ces lieux les lundis. Une décision qui entre en vigueur ce mercredi 6 mai et va durer jusqu'au 2 juin, afin de permettre la mise en oeuvre d'opérations de nettoiement et de désinfection des grandes surfaces.
En outre, le port du masque de protection ainsi que les mesures de distanciation sociale restent obligatoires dans toutes les grandes surfaces.
Concernant les jours et horaires d'ouverture de lieux de commerce, toujours à titre provisoire, jusqu'au terme du 2 juin, le préfet a également arrêté – et cela en 6 articles – différentes mesures.
Dans ce cadre, il est dit que la vente des produits alimentaires est autorisée uniquement entre la tranche horaire comprise entre 8 h et 17 h. Et cela, les lundis, mercredis et vendredis. Les deux autres jours ouvrables de la semaine que sont le mardi et le jeudi sont réservés aux autres commerces et produits non alimentaires, dans la même plage horaire de 8 h à 17 h.
De plus, au titre de précision, il est renseigné que les boutiques et autres magasins situés dans l'environnement immédiat des marchés et les lieux assimilables à des marchés comme le « Parc Lambaye'', sont concernés par l'arrêté.
Il est ajouté dans la disposition que les lieux visés ci-dessus restent fermés durant l'état d'urgence, le samedi et le dimanche, en vue de permettre la mise en oeuvre d'opérations de nettoiement et de désinfection.
Il est tout de même précisé que ces restrictions ne concernent pas les pharmacies, les boulangeries et les boutiques de quartier. Et au titre de la décision de l'autorité préfectorale, il est rappelé que le port du masque de protection ainsi que l'obligation d'appliquer la distanciation sociale demeurent en vigueur dans tous ces lieux de commerce. Aussi, les activités de vente à la sauvette sur la voie publique restent logiquement interdites.
Aux articles 4 et 6 respectivement des deux arrêtés prescrivant, d'une part et provisoirement, certaines mesures dans les grandes surfaces et, d'autre part, les jours et horaires d'ouverture de lieux de commerce respectivement précisés, sont énoncés que les sous-préfets d'arrondissement, les maires de commune, le commissaire central, le commandant de la compagnie de gendarmerie territoriale, le chef du service régional du commerce et le chef de la sous-brigade d'hygiène sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution des présents arrêtés.
MAMADOU DIALLO (STAGIAIRE)

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)