Arabie Saoudite : Deux membres de la famille royale écartés pour des soupçons de corruption

Par , publié le .

International


Un décret publié dans la presse locale révèle que deux membres de la famille royale d'Arabie Saoudite ont été écartés pour des soupçons de corruption par le roi Salmane d'Arabie.

Le roi Salmane d'Arabie saoudite fait un grand ménage au sein de la famille royale comme le révèle un décret publié et relayé par la presse locale ce mardi 1er septembre. Ainsi, le prince Fahd bin Turki bin Abdulaziz Al Saud va être démis de ses fonctions de commandant des forces conjointes de la coalition dirigée par l'Arabie saoudite combattant au Yémen, tandis que le prince Abdulaziz bin Fahd, qui n'est autre que son fils, va devoir quitter son poste de vice-gouverneur de la région d'al-Jouf.

Pourquoi de telle décision ? Comme précisé par le décret, tout est parti de du prince Mohammed ben Salmane qui, lorsqu'il a été nommé prince héritier en 2017, a fait savoir qu'il voulait lutter contre la corruption enquêter sur « les transactions financières suspectes au ministère de la Défense ». L'homme de 35 ans, récemment visé par une tentative d'assassinat, prend sa mission à coeur et n'hésite pas à dénoncer ce qu'il constate ou ce qu'on lui rapporte au roi Salmane. Il faut dire qu'entre la torture et la manipulation, la famille royale d'Arabie saoudite est lourdement accablée et qu'elle souhaiterait redorer son image.

Les deux hommes limogés déjà remplacés ?

Comme relayé par News-24, le prince Fahd bin Turki bin Abdulaziz Al Saud va été remplacé par le lieutenant général Mutlaq bin Salem bin Mutlaq Al-Azima à la tête des forces conjointes de la coalition dirigée par l'Arabie saoudite combattant au Yémen. Cette décision a été prise par le prince héritier Mohammed ben Salmane qui envoie là un signal fort.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)