Belgique: le rapatriement du corps d’Etienne Tshisekedi en RDC retardé

Par , publié le , Modifié le .

International

Devant l'aéroport de Melsbroek après l'annulation du vol pour le rapatriement des restes de l'ex-chef de l'opposition congolaise Etienne Tshisekedi, mercredi 29 mai. © JAMES ARTHUR GEKIERE / BELGA / AFP

Le rapatriement de la dépouille d’Étienne Tshisekedi de Belgique en République démocratique du Congo a été retardé mercredi 29 mai pour des raisons logistiques, a annoncé une source du ministre belge des Affaires étrangères.

La RDC attendait le retour de la dépouille d’Étienne Tshisekedi jeudi matin. Mais l’avion n’a finalement pas décollé ce mercredi soir. Il devait arriver ce jeudi matin à Kinshasa à 8h (heure locale), coup d’envoi de trois jours de cérémonies.

Tous les proches et la famille de l’ex-Premier ministre et opposant congolais – une centaine de personnes – s’étaient réunies à l’aérodrome militaire de Melsbroek, près de Bruxelles.

La Belgique avait prévu une « cérémonie militaire » mercredi à l’aéroport pour le départ de l’avion en présence du ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders.

Tout est donc reporté pour le moment pour des raisons logistiques, a-t-on appris du porte-parole du ministre des Affaires étrangères, rapporte notre correspondante à Bruxelles, Laxmi Lota.

L’opposant historique et père de l’actuel président congolais est mort à Bruxelles à l’âge de 84 ans en février 2017, mais son corps était resté en Belgique en raison des tensions politiques avec le régime du président de l’époque, Joseph Kabila.

Il doit être inhumé le 1er juin en RDC.

Avec RFI.FR

O commentaire

Laisser un commentaire