Burkina Faso : La police accuse l’armée de détournement d’armes

Par , publié le .

International

Le syndicat des fonctionnaires de la police a dénoncé les détournements d’armes faits par les militaires. Les forces de police demandent par ailleurs que leur soit attribuées des armes nécessaires pour mener la lutte contre le terrorisme, dans les localités désertées par les militaires.

«L’Unapol est scandalisée et indignée que dans un contexte sécuritaire en déliquescence, il y ait encore des velléitésde détournement des armes d’un corps par un autre corps, poursuit Bonsdawendé Zongo.C’est pourquoi l’Unapol, à l’unanimité de ses délégués à l’issue de la rencontre du 15 septembre, a voté la résolution suivante : la restitution immédiate des armes détournées dans un bref délai. À défaut de cette restitution, les policiers quitteront de leur propre initiative les zones où l’utilisation de ces armes allait leur permettre une meilleure efficacité», rapporte rfi.fr.

O commentaire

Laisser un commentaire