CAN 2019: après la défaite en finale, Dakar entre tristesse et fair-play

Par , publié le , Modifié le .

International

La déception est immense dans la capitale sénégalaise, après la défaite en finale des Lions de la Teranga face à l’Algérie (1-0), vendredi 19 juillet 2019. Ambiance morose dans les rues de Dakar au lendemain de la défaite.

Le silence après la fête. La place de la Nation saisie par la tristesse. Les drapeaux en berne. À Dakar, la défaite des Lions a éteint le QG des supporters sénégalais. « C’est difficile quand même… On gère la situation. On nous a battus aujourd’hui, on n’est pas tellement contents » se désole l’un d’entre eux, la voix pleine de déception.

Si les Sénégalais ont, 17 ans après une première finale de CAN, à nouveau raté la dernière marche, ils n’en restent pas moins fair-play, félicitant avant tout le vainqueur. Mais la capitale est complètement éteinte. Des larmes ont coulé, car les supporters y croyaient, persuadés que l’heure du Sénégal était enfin arrivée. C’est un « KO debout » général, les esprits ne sont plus là, confie un supporter.

La défaite est amère. Les amateurs de football ont sans aucun doute rêvé cette nuit de ce match perdu. Des occasions ratées, « vendangées », comme disent nos confrères du service des sports ; une frappe qui passe juste au-dessus de la barre ; un penalty sifflé puis annulé par l’arbitre ; et bien sûr ce but qui, dès la seconde minute, a cassé les espoirs et l’ambiance dakaroise…

Comme après chaque défaite, les débats ont donc repris sur la qualité et le jeu des joueurs. Une supportrice a au contraire choisi de féliciter les Lions et particulièrement le sélectionneur Aliou Cissé, qu’elle « remercie », encourageant les Sénégalais à faire de même. Grande, immense déception à Dakar et dans tout le Sénégal, car ce match a été suivi partout. Des déceptions comme seul le sport peut en créer. Mais une attitude exemplaire tout du long.

Avec RFI

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)