Coronavirus: Londres accuse des hackers russes de vouloir voler des recherches sur un vaccin

Par , publié le .

International

L'organisme gouvernemental britannique chargé de la cyber-sécurité a accusé jeudi un groupe de hackers de s'en prendre à des organisations britanniques, canadiennes et américaines pour voler leurs recherches dans la mise au point d'un vaccin contre le nouveau coronavirus, affirmant qu'il est « presque certain » qu'ils opèrent pour les renseignements russes.

« Le groupe menaçant connu sous le nom d'APT29 » ou encore des « Ducs » ou de « Cozy Bear », « opère presque certainement dans le cadre des services de renseignement russes », a affirmé dans un communiqué le National Cyber Security Centre (NCSC), ajoutant que ses homologues américains et canadiens étaient arrivés à la même conclusion.

20 commentaires

Laisser un commentaire