Entre l’Ouganda et le Rwanda, le torchon brûle

Par , publié le , Modifié le .

International

C’est en présence d’une délégation de diplomates étrangers que l’Ouganda a remis, lundi 27 mai, le corps d’un commerçant rwandais tué d’une balle dans la tête par les forces de sécurité rwandaises vendredi. Une implication diplomatique demandée par Kampala, qui dénonce une violation de son territoire et exige des sanctions contre les agents rwandais pour « cet acte criminel, brutal et violent », que Kigali dément.

Kigali et Kampala sont à couteaux tirés depuis six mois, et les faits survenus vendredi ne sont pas de nature à apaiser les tensions. Outre la mort par balle d’un commerçant rwandais dans le village de Kiruhura, près d’un poste-frontière, un Ougandais a également été tué alors qu’il cherchait à s’interposer.

Mais la police rwandaise démentait encore, lundi, être intervenue côté ougandais, déclarant n’avoir « aucune leçon de professionnalisme à recevoir de l’Ouganda ».

Plus de vingt ans après les affrontements des armées rwandaise et ougandaise à Kisangani, dans l’est de la République démocratique du Congo, les relations entre les anciens alliés restent en dents de scie.

LIRE LA SUITE SUR RFI.FR

O commentaire

Laisser un commentaire