Jérusalem: tensions pour le dernier vendredi du ramadan

Par , publié le , Modifié le .

International

Une certaine tension règne autour de Jérusalem en ce dernier vendredi de ramadan. Des centaines de milliers de musulmans devraient venir sur l’esplanade des Mosquées pour la prière hebdomadaire. Et plusieurs accrochages ont eu lieu avec les forces de sécurité israéliennes.

Un peu après 6 heures ce matin, un jeune homme, arrivant devant l’une des entrées de la vieille ville de Jérusalem, a poignardé deux Israéliens qui se trouvaient sur place explique notre correspondant à Jérusalem, Guilhem Delteil. L’assaillant, un Palestinien venu de Cisjordanie a pris la fuite puis attaqué une autre personne à l’intérieur des murailles : il a été abattu par la police. L’un des Israéliens est grièvement blessé, l’autre dans un état modéré.

Un adolescent palestinien tué

Quelques heures plus tard, les forces de sécurité ont arrêté un autre Palestinien à un point de contrôle près de Ramallah. Il tentait de venir à Jérusalem avec un couteau dissimulé dans sa veste.

Enfin, près de Bethléem, l’armée aurait ouvert le feu sur un adolescent qui tentait de contourner un des points de contrôle israélien. Des médias palestiniens ont rapporté qu’il cherchait à franchir la barrière israélienne pour se rendre à Jérusalem à l’occasion des prières du dernier vendredi de ramadan. Ce qui est confirmé par les forces de sécurité israélienne rapporte l’AFP.

Vigilance renforcée

Les policiers israéliens étaient déployés en nombre dans les ruelles séculaires de la Vieille ville de Jérusalem peu de temps après l’attaque et avant l’afflux des fidèles constate l’AFP. La Vieille ville, épicentre du vieux conflit israélo-palestinien, était déjà sous surveillance israélienne renforcée pour le mois de jeûne sacré musulman.

Des dizaines de milliers de Palestiniens venus de Jérusalem mais aussi de Cisjordanie voisine sont attendus pour la dernière prière du vendredi de ramadan sur l’esplanade des Mosquées, troisième lieu saint de l’islam.

Avec RFI.FR

O commentaire

Laisser un commentaire